guadeloupe
info locale

Elections contestées chez les Républicains

politique
Enveloppes dans une urne
©C. Métairon
Plusieurs recours ont été adressés à la haute Autorité du parti de Nicolas Sarkozy. Ils concernent le déroulement des opérations de vote du 30 janvier dernier. Leurs auteurs parlent de violations du code électoral des Républicains.

Sept militants affirment avoir introduit chacun un recours auprès de la Haute Autorité des Républicains, pour faire annuler les dernières élections internes du 30 janvier dernier. Un scrutin qui a vu la victoire de Sonia Pétro, deuxième maire adjoint de Basse-Terre avec 77% des voix, face à une militante de Saint-Claude, Claudia Boucher.
Outre l’élection, pour la première fois chez Les Républicains, d’un chef de file par les adhérents  et non par désignation directe, les 469 militants à jour de cotisation ont également choisi les représentants des quatre comités de circonscription, ainsi que quatre délégués au Conseil national du parti.
Toutes ces opérations sont mises en cause par les contestataires. Parmi eux, Christian Carvigan, militant LR du Gosier, candidat aux dernières législatives, qui n’a pas été retenu dans la course à la présidence de la fédération LR. Sans préciser les termes des pourvois, ils évoquent des irrégularités au regard du code électoral des Républicains : refus déguisé de candidature, manque de confidentialité du fichier d’adhérents pendant la campagne, candidats favorisés ou qui n’étaient pas éligibles…
Des griefs dont la fédération dit avoir appris l’existence par la presse. Et de s’étonner d’une part qu’aucune observation n’ait été consignée sur l'un des quatre procès-verbaux du scrutin, et d’autre part que plusieurs dirigeants du siège du Parti n’aient encore eu trace des réclamations. Le sujet risque d’être abordé mercredi, lors de la réunion du premier Comité départemental depuis les élections.

Voir aussi:

Publicité