publicité

La Guadeloupe au centre d’un vaste trafic d’armes à feu

  • G. Pincemail
  • Publié le
L'archipel guadeloupéen est au centre d’un vaste trafic d’armes à feu. Selon une note opérationnelle confidentielle de « l’unité anti-gang et économie souterraine » de la Police nationale, remise aux autorités, entre 130 et 200 armes de poing sont entrées illégalement en Guadeloupe entre août et novembre 2015. Des armes de différentes catégories : des pistolets automatiques de marque « Glock », de calibre 380 et 45 ; des revolvers Smith et Wesson, en calibre 38 spécial et 357. L’achat de ces armes et de leurs munitions aurait été négocié sur l’île d’Anguilla, au nord de Saint-Martin, lors de l’ »August Monday 2015 ». Une des cargaisons aurait été importée lors du « Bière et Poulet », qui se déroule à la mi-novembre sur la presqu’île de Pointe-Sable, au large de Petit-Canal. Et toujours selon cette note, une quinzaine d’armes de guerre (des fusils d’assaut) circulent également chez nous. L’importation de tout cet arsenal aurait rapporté aux trafiquants entre 400 à 600 mille euros, rien que les trois derniers mois…
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play