guadeloupe
info locale

Olivier Serva, vice-président de la Région, invité de Politique Première

politique
Olivier Serva, vice-président de la Région Guadeloupe, invité de Politique Première
Olivier Serva, le président de la commission du développement économique de l'octroi de mer, de l'innovation et de la recherche à la Région Guadeloupe affirme qu'il va falloir faire des arbitrages budgétaires rapidement. ©Olivier Lancien
Olivier Serva, le Monsieur économie de la nouvelle majorité régionale en Guadeloupe était l'invité de Politique Première, lundi soir. Il a répondu aux questions de Claude Danican et Olivier Lancien. Olivier Serva annonce des arbitrages budgétaires à réaliser d'urgence, à la Région Guadeloupe.
Un petit cahier avec des notes, le vice-président de la Région Guadeloupe se concentre avant le début de l'émission radio. Olivier Serva est désormais président de la commission du développement économique de la collectivité. Une commission qui regroupe aussi l'octroi de mer, l'innovation technologique et la recherche scientifique. Un gros portefeuille pour l'élu abymien.
Très vite, il va dresser un tableau financier "sombre" de la collectivité régionale. "Il a fallu refaire la trésorerie" à notre arrivée en décembre annonce-t-il. Il enfonce le clou avec des arbitrages financiers à prendre d'urgence, parce que l'ancienne majorité "aurait fait des annonces sans financements adéquats".

Olivier Serva, vice président de la Région, invité de Politique Première

 

Dans les marchés publics, on n'est pas obligé de prendre les moins-disants, on peut prendre les mieux-disants.

A chaque changement de majorité, il y a ces débats sur les finances et la situation budgétaire hérités de l'ancienne majorité. Olivier Serva a un discours construit, d'emblée il propose la ligne politique lancée par la nouvelle majorité régionale conduite par Ary Chalus: le fameux "nouveau modèle économique". Des solutions à la fois pour stimuler l'économie de la Guadeloupe, avec dans un premier temps les marchés publics, et ensuite relancer durablement cette économie. Il faut permettre aux entreprises guadeloupéennes de soumissionner aux appels d'offres, voire de les remproter. Le deuxième pilier de cette solution économique passe par l'appui aux entreprises en difficultés. La région peut venir au secours de ces entreprises.


 

Olivier Serva, invité de Politique Première

 

Sur le dossier de l'octroi de mer, les choses avancent selon le président de la commission chargée de l'octroi de mer. Une commission ad hoc, présidée par Guy Losbar, le 1er vice-président de la Région, est mise en place, depuis janvier. Elle a trois mois pour remettre à plat les taux d'octroi de mer sur plus de 12000 produits. L'octroi de mer est censé protéger la production locale guadeloupéenne.
Olivier Serva est aussi revenu sur l'actualité.
L'élu abymien approuve la présence de 4 femmes originaires des outre-mer dans le gouvernement de Manuel Valls. "C'est bien pour la représentativité de nos régions". Un gouvernement avec qui il faut travailler sur plusieurs dossiers: les dotations, le Zika, l'insécurité dans l'archipel... Olivier Serva affirme qu'il est socialiste.

Olivier Serva, invité de Politique Première



 

Olivier Serva, vice-président de la Région Guadeloupe, invité de Politique Première
Olivier Serva se concentre lors de l'émission Politique Première ©Olivier Lancien.

 

Sur la prolifération du Zika dans l'archipel, Olivier Serva annonce que la collectivité régionale va baisser à 0% le taux d'octroi de mer sur les produits répulsifs pour lutter contre une éventuelle épidémie de Zika en Guadeloupe. Une solution qui n'est pas nouvelle. L'ancienne majorité de Victorin Lurel avait, elle aussi, baisser les taux sur ces produits pendant l'épidémie de Chikungunya. Plusieurs autres dossiers politiques ont été abordés lors de cette émission radio.


Politique Première c'est en Radio, tous les lundis soir à 18h20 sur Guadeloupe 1ere.

Publicité