guadeloupe
info locale

2020 : Fin du plastique à usage unique

consommation
Plastique à usage unique
©R. Malety
Le plastique à usage unique n’a plus lieu d’être en Europe ! C'est une directive européenne adoptée le 27 mars dernier après plusieurs mois de négociations, qui interdit l’usage et limite la mise sur le marché de certains produits en plastique dés ce 1er janvier 2020
En adoptant cette directive, L'Europe a décidé d'interdir à la vente :
les cotons-tiges ;
les couverts ;
les assiettes ;
les pailles ;
les bâtonnets mélangeurs ;
les tiges pour ballon ;
les produits oxo-dégradables (contenants un additif qui les dégrade en micro-fragments de plastique qui ne peuvent plus être collectés) ;
les contenants alimentaires et gobelets en polystyrène.
Parce que, selon la Commission européenne, plus de 80 % des déchets marins sont en plastique. Les produits couverts par la législation représentent 70 % de l’ensemble de ces déchets. La directive demande également aux États membres de réduire le volume des contenants alimentaires pour alimentation sur-place et à emporter ainsi que leur couvercle et celle des gobelets pour boissons ainsi que leur couvercle.
C'est donc une nouvelle étape en faveur de L'environnement qui s'ammorce. A compter du 1e janvier un décret prévoit d'interdire  à la vente le plastique jetable. Il faut désormais faire place à des modes de consommations plus durables.
©guadeloupe

Pourtant, le processus d'élimination des emballages plastiques à usage unique, prendra encore du temps puisqu'elle doit s'étaller sur une vingtaine d'année. En France, dès le 1er janvier 2020, ces produits en plastique à usage unique sont interdits à la vente. Les bouteilles d'eau plate en plastique dans les cantines scolaires sont également interdites.
Les gobelets vendus vides par lot dans les supermarchés sont aussi interdits à la vente au 1er janvier 2020. En 2021, les gobelets destinés à être vendus remplis seront également interdits : l’ensemble des gobelets en plastique sera donc interdit en 2021 tout comme les pailles, les touillettes ou encore les boites en polystyrène expansés des kebabs.
La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire programme ainsi - grâce à des plans quinquennaux - l’interdiction progressive de tous les objets plastique jetables, avec l’objectif d’atteindre 0 plastique à usage unique d’ici 2040 (bidons de lessives, sachets de salade, bouteilles de soda ou de shampoings, tubes de crèmes, pots de yaourt, etc.).
Publicité