guadeloupe
info locale

25 Novembre : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

femme
Journée de lutte contre la violence faite aux femmes
le 25 novembre, c'est la date choisie par les Nations Unies pour célébrer la Journée Internationale pour l'Elimination de la Violence contre les Femmes. La couleur retenue par cette journée est le orange qui veut symboliser un monde meilleur pour les femmes et les filles.
L'origine de cette journée remonte à 1960, lorsqu'en République Dominicaine les sœurs Mirabal furent assassinées parce qu'elles militaient pour leurs droits. Elles devinrent alors les symboles du combat pour éradiquer ce fléau qu'est la violence à l'égard des femmes.
Quelques décennies plus tard, l'événement ne parvient toujours pas à capter l'attention de la communauté internationale. Pourtant, les sévices et tortures infligés par des hommes à des millions de femmes, sont bien réels et les colonnes de tous les journaux de la terre ne suffiraient pas si l'on voulait recenser la totalité de ces crimes : aux Etats-Unis, une femme est battue par son partenaire toutes les 15 secondes; en Afrique du Sud, une femme est violée toutes les 23 secondes ; au Bangladesh, près de la moitié des femmes ont subi des abus physiques de la part de leur conjoint

Et la Guadeloupe se mobilise 

Bien que la journée internationale de lutte contre les violence faîtes aux femmes est fixée au 25 novembre, c'est dès jeudi que le Service social de la CAF et l'Association "La Puce à l'oreille" ont organisé leur 7ème "Jou la sa sé tan nou". Une manifestation qui a pour objectif  de sensibiliser les participantes aux différentes formes de violences conjugales ou encore les informer sur leurs droits et leurs devoirs, les démarches et soutiens existants.
Cette année, c'est Meri-Corinus, Juge honoraire qui était la marraine de la manifestation
©guadeloupe

Dans le cadre de cette Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le préfet de la région Guadeloupe organise une réunion de concertation et de travail en vue de prévenir ces actes de violence et d’améliorer l’accompagnement des victimes ce Samedi 25 novembre, à la préfecture, à Basse-Terre
Tous les services de l’État (justice, forces de l’ordre, santé...) mais aussi, les élus et les associations, sont conviés à cette réunion pour dresser un état des lieux des dispositifs existants ; Le Préfet souhaite réactiver la commission spécifique « Violence
faites aux femmes » en Guadeloupe et avoir une visibilité du rôle déterminant de chaque partenaire et institutionnel impliqués dans le parcours et l’accompagnement des victimes,

Enfin notez que, ce même samedi, la Fédération Forces présente " Les violences en amour, à grands coups d'amour ", avec au programme : Danses, débats, et échanges autour des relations Hommes-Femmes. Cela se passe à la médiathèque du Lamentin.

Sur le plan national, l
e président de la République, Emmanuel Macron, a fait une série d'annonces lors de son discours pour la journée de lutte contre les violences faites aux femmes.
Ce qu'il faut retenir des mesures annoncées par Emmanuel Macron pour lutter contre les violences faites aux femmes

L'ONU est partie prenante et propose 16 journées d’action contre les violences faites aux femmes, qui sont une campagne internationale qui a lieu chaque année, du 25 novembre (Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes) au 10 décembre (journée des droits humains). Créée en 1991 par le Centre pour le leadership global des femmes (Center for Women’s Global Leadership), cette campagne permet d’agir de manière stratégique et globale pour la prévention et l’élimination de la violence à l’encontre des femmes et des filles.
Publicité