25ème édition du FEMI : le palmarès !

cinéma
25 FEMI

La cérémonie de clôture du 25ème Festival régional et international du cinéma de Guadeloupe s'est tenue samedi 30 janvier, au ciné-théâtre de Lamentin. Une édition de bonne facture, malgré la crise sanitaire, au regard des réalisations en compétition. Le palmarès vous est dévoilé, ici.

Comme chaque année, le choix a été difficile à faire, pour le jury du Festival régional et international du cinéma de Guadeloupe, tant les oeuvres en compétition étaient de bonne facture.

La sélection officielle de ce 25ème FEMI comptait 29 films : 13 courts-métrages, 8 documentaires et 8 longs-métrages.

La cérémonie de clôture, samedi 30 janvier 2021, a été l'occasion de remettre leurs prix aux lauréats.
Un évènement enregistré et projeté sur le grand écran du Ciné-théâtre de Lamentin, en présence de l'invité d'honneur, l'acteur et réalisateur Bruno Henry.

Prix du meilleur court-métrage

Le prix du meilleur court-métrage revient à "Ti Moun aw", du réalisateur guadeloupéen Nelson Foix. Le jury a évoqué "un sans faute !", en plébiscitant la justesse du film, à tous les niveaux : le sujet traité, le scénario, le jeu des acteurs, l'image, la lumière, la musique.

Ti Moun aw

Le prix spécial du jury court-métrage revient à "Fouyé Zétwal", du réalisateur antillais Wally Fall, pour son originalité de traitement, tant sur son fond engagé, que sur sa forme expérimentale, rythmée par le slam.

Fouyé zétwal

 

Prix du meilleur documentaire

Le prix du meilleur documentaire a été décerné à "Breaking the cycle / Briser le cercle", de Miquel Galofré. Tout droit venu de Trinidad-et-Tobago, ce documentaire, sur une femme blessée et battante, a profondément ému les acteurs du FEMI.

On sort de cette oeuvre touchés, chamboulés, émus, aussi bien par la qualité technique et esthétique de cette oeuvre, que par cette histoire de femme battue, qui en représente tant d’autres, dans le Monde. Histoire qui reste imprimée dans nos cœurs et dans nos têtes et, ce, pour longtemps. Indéniablement un coup de cœur.

BREAKING THE CYCLE de Miquel GALOFRE


Le prix spécial du jury est attribué au documentaire "Tournés vers la Mecque", de la réalisatrice guadeloupéenne Mariette Monpierre. Ce film a marqué le jury par sa qualité technique, ses plans et son sujet original, à savoir la pratique de l’Islam aux Antilles, traité sous un angle inédit.

"Tournés vers la Mecque"

 

Prix du meilleur long-métrage

Le grand prix du FEMI a été attribué, à l’unanimité du jury, au film "Pureza", du réalisateur brésilien Renato Barbieri. Ce film est un hymne à la gloire d’une mère, Pureza, qui cherche courageusement son fils, happé par des esclavagistes sanguinaires des temps modernes, dans l’enfer vert du Brésil. Ce personnage d’une tendresse infinie, joué tout en retenue, empreint d’une dignité exemplaire, incarne la consolatrice de tous les affligés, ce qui lui confère une dimension universelle.

Outre ses qualités purement techniques, la somptuosité des plans, les jeux de lumière, la mise en valeur des visages, la maîtrise du cadrage, les jeux de reflets, "Pureza" fait entendre le silencieux chant forestier de la madone au grand cœur. Inspirée de faits réels, Renato Barbieri raconte une histoire forte et réalise, avec cet opus, un petit chef d’oeuvre.

PUREZA de Rénato BARBIERI

 

Le prix spécial du jury est attribué à "Le lien qui nous unit", du réalisateur guyanais Serge Poyotte. Ce dernier ose le mélange des genres et crée une esthétique particulière, propre aux cinémas antillo-guyanais. Au rythme d'un pas de deux, d'une jeune femme et de son père qui se découvrent, le réalisateur nous balade de la comédie romantique, au mélodrame et nous fait vivre des entrechats, en
passant par le burlesque, dans le décor linéaire des routes guyanaises.

LE LIEN QUI NOUS UNIT » du réalisateur guyanais Serge POYOTTE.

 

Bonus

Vous avez envie d'assister à la cérémonie de clôture, comme si vous y étiez, d'entendre les réactions des lauréats du concours ? Rien de plus simple. Il vous suffit de cliquer ici !
Par ailleurs, le festival vous propose une vidéo, qui revient sur les 25 années du FEMI, réalisées par Pascal Garel ; là aussi, un simple clic suffit !

Les Outre-mer en continu
Accéder au live