81% de fréquentation de moins qu’en avril 2019, avant la crise sanitaire…Les chiffres d’Avril de Pôle Caraïbes témoignent de la chute du trafic aérien

transports
Passagers Guyanais à Pôle Caraïbes
©Christian Danquin

Les derniers chiffres du trafic aéroportuaire ont été publiés. Comme les mois précédents, avril a été lourdement impacté par les motifs impérieux mais également par le durcissement des mesures de prévention sanitaire. 81% de recul précisément par rapport à avril 2019, avant la pandémie.

A peine 43 000 passagers contre plus de 220 000 il y a 2 ans à la même époque. Principal responsable, bien évidemment, la baisse de la fréquentation de la ligne la plus courue "Paris-Pointe à Pitre" : 120 000 passagers de moins qu’en 2019.
Mais le réseau régional accuse également le coup des motifs impérieux : 70% de voyageurs en moins vers les Îles du Nord, 72% vers la Martinique et la Guyane.

Quant au reste du monde, avec la fermeture des frontières, toujours aucun vol vers les autres îles de la Caraïbes et vers l’Amérique du nord, soit 16 000 passagers de moins qu’à l’accoutumée.

Au final sur les 4 premier mois de l’année 2021, le trafic représente à peine la moitié de celui de l’an dernier et le tiers de 2019. Mais avec l’annonce de la levée des motifs impérieux, nul doute doute qu’il devrait à nouveau s’envoler dès le 9 juin.
Les centrales de réservation enregistrent déjà des milliers d’appels chaque jour et les compagnies ont prévu environ de 8 à 9 vols transatlatiques quotidiens durant les grandes vacances.