#971AnMouvman : Yarma ou l'amour des groupes à po

carnaval
YARMA
©Yarma
Ils sont trois et ils font vivre le carnaval des groupes à po à des milliers d'internautes qui attendent leurs vidéos avec impatience. Christophe, Lory et Yannick sont Yarma !
Comment s’immerger dans le carnaval si l’on habite en dehors de la Guadeloupe ? Une solution : des vidéos de passionnés des groupes à po qui chaque dimanche postent sur les réseaux sociaux, des vidéos. 
Yannick, Lory et Christophe ont décidé de promouvoir les festivités à travers le monde, grâce à leurs vidéos sur les réseaux sociaux, ou encore Youtube.
Ils sont à la tête de Yarma vidéos, et depuis 3 ans ils font vivre les déboulés des groupes à po. Le succès sans cesse croissant de ces vidéos, démontre que ces promoteurs offrent une visibilité importante à notre Mas.
Yannick Maillard, l'un des fondateurs de Yarma vidéos raconte l'histoire de ce projet qui n'était au départ qu'une boutade...

Naissance du Koud zié spécial groupes à po

L'aventure débute en 2014... D'une envie, mais surtout d'un défi relevé... Yannick Maillard s'occupe alors d'un magazine sportif. L'idée d'un magazine centré sur le carnaval lui trotte dans la tête. Une idée qu'il transforme très vite en réalité... Equipé de sa caméra, il part à la poursuite des groupes. La vidéo est postée sur Facebook et Youtube... Elle plaît... Ainsi naquit Yarma et Karata, le koud zié sur les groupes à po, le rendez-vous du lundi pour tous les carnavaliers. 

Mais pourquoi seulement les groupes à po ? Est-ce un parti pris ?

Autodidacte et curieux... Le duo gagnant

Autodidacte, Yannick n'a pas froid aux yeux. Il tente... Et il réussit...
C'est un voisin qui l'initie à la vidéo. Sa première expérience, c'est avec la troupe de Ki janw twouvéy qu'il la réalise. Curieux de nature, rien ne semble l'effrayer... Après la vidéo, il s'attaque au montage. Un engouement et un enthousiasme communicatifs... Yarma prend de l'ampleur. Son frère, Lory Maillard et un ami, Christophe Salibur rejoignent l'aventure. 
Et le succès est au rendez-vous. Les vidéos qu'ils réalisent et postent régulièrement accumulent les vues sur les réseaux sociaux et Youtube. Avec le temps, les garçons ont investi dans du matériel. D'ailleurs, l'une de leurs vidéos, tournée à l'aide d'un drone, montrant Akiyo en route vers les Abymes, détient aujourd'hui, le record de vues : plus de 60 000 vues. 

Petit Yarma est devenu grand

L'évolution de la structure s'est fait naturellement. Yarma est aujourd'hui une entreprise. 

Reconnaissance mutuelle

Ils les ont tous filmés... Ils se connaissent et désormais, chaque dimanche, spectateurs et carnavaliers s'attendent à voir "débarquer" les "Yarma. Ils sont même de plus en plus sollicités. La team Siwo, par exemple, les a contacté pour filmer leur "jab jab" de ce mercredi matin. 
Les groupes à po et leurs adhérents se réjouissent de les voir arriver, pour mettre sur le devant de la scène, leur formation. La reconnaissance est mutuelle. 

Des projets plein la tête

Les trois garçons n'entendent pas s'arrêter là. Ils prévoient déjà de creuser davantage, en proposant l'année prochaine, les coulisses des groupes. Leur ambition est de suivre un groupe, du lundi au dimanche, afin de montrer tous les aspects de ces mouvements culturels... De montrer comment fonctionne un groupe à po. 

Un pari ambitieux qu'on leur souhaite de réaliser... Yarma est désormais un maillon du carnaval de Guadeloupe.