A 11 ans, Lenny Terriat dansera à la Scala de Milan à la rentrée prochaine

danse
Lenny Terriat
Sa détermination et son talent l'ont conduit à la Scala de Milan, en Italie ou il a réussi les auditions. ©Mickaël Bastide
Lenny Terriat sera t-il le futur Billy Eliott de la Guadeloupe ? Le jeune danseur guadeloupéen est en route vers le succès. Cette année, il a remporté le concours régional de danse classique et le concours national au mois de juin, à Montpellier. Sa détermination et son talent l'ont conduit ensuite à la Scala de Milan, en Italie ou il a réussi les auditions. Il est en ce moment en Guadeloupe avant son grand départ pour des années intenses en Italie.

Croire en ses rêves, c'est le leitmotiv de Lenny Terriat. Le jeune danseur guadeloupéen de 11 ans, lauréat du concours national de danse classique, à Montpellier, en mai dernier, vient d'être engagé sous contrat, à la Scala de Milan, dans la prestigieuse école italienne où il va poursuivre sa formation dans le but de devenir un jour une étoile de la danse au niveau international.

Parmi les 300 candidats qui rêvaient d'intégrer cette prestigieuse école, seuls 4 ont été retenus dont Lenny. Un rêve qui devient réalité pour le jeune danseur classique.

Mais avant de fouler la pointe à Milan le 8 septembre prochain, Lenny s'entraîne actuellement à l'académie La Fabrik, aux Abymes, pour être fin prêt avec un programme 100% danse. 

Xavier Chasseur-Daniel, professeur de danse

©Guadeloupe

Car c'est durant ces six années à Milan qu'il pourra le plus acquérir de technique. Et il devra, dès la rentrée, suivre un solide programme de formation à la manière d'un sport-études à raison de 10 heures par jour et en italien. Mais Lenny en est conscient et le travail ne lui fait pas peur.

Lenny Terriat, jeune danseur

©Guadeloupe

C'est à l'âge de 4 ans que le jeune garçon foule pour la première fois le parquet d'une salle de danse. Et tout de suite, il attrape le virus. A tel point qu'aujourd'hui, Lenny vit et respire danse classique. D'autant qu'il est naturellement doué. Une fierté pour sa maman, Sandra Legoinha, qui devra se séparer de lui pendant quelque temps.

Sandra Legoinha, maman de Lenny

©Guadeloupe

De belles aventures attendent le jeune danseur. Il aura le privilège d'apprendre et de danser avec des pointures. De belles opportunités et l'occasion de se rapprocher de son rêve étoilé...