Lancement d'une phase élargie de tests Covid-19 en Guadeloupe, à l'approche du déconfinement

coronavirus
Test dépistage
©AF Med Service
Des "drives" de tests Covid sont opérationnels, dès ce mercredi, en Guadeloupe. En quoi consiste ce dépistage ? Quel rôle ont les laboratoires privés ? Qui sera contrôlé ? Dans quelles conditions ? Préfecture, ARS et biologistes préparent le déconfinement.

Lancement des "Drives" de dépistage du Covid-19


Après une série de réunions de concertation, notamment avec les laboratoires de biologie médicale de Guadeloupe, la préfecture et l'Agence régionale de santé de la Guadeloupe ont autorisé l'instauration de points de dépistages, sur tout le territoire. Des "drives" qui accueillent les patients munis d'une ordonnance de leurs médecins.
Objectif : avoir une idée précise du niveau de circulation du virus dans l'archipel.
Les précisions de Valérie DENUX, Directrice de l'ARS Guadeloupe, au micro de Pascal PETRINE et Bruno PANSIOT-VILON :

©guadeloupe

Dès ce mercredi 22 avril, les premiers Drives reçoivent uniquement sur rendez-vous, du lundi au vendredi :

  • sur le parking de la clinique des Eaux Claires, à Baie-Mahault
  • sur le parking de la clinique du domaine de Choisy, au Gosier
  • sur le parking du labratoire Bio Pôle Antilles, à Balin/Petit-Canal

Des sites de dépistage seront très prochainement instaurés à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, en partenariat avec Bio Pôle Antilles.
Pour prendre rendez-vous veuillez cliquer ici.
A télécharger, pour plus d'information : 

Communiqué BPA Drive - dépistage Covid-19


Quelle stratégie en vue du 11 mai ?


Si le calendrier et la stratégie sont déterminés par le Gouvernement, il appartient dès aujourd'hui aux acteurs locaux de trouver les voies et moyens de s'y plier.
En Guadeloupe, l’Agence régionale de santé (ARS) veut donc augmenter les tests PCR, de 300 à 1 500 par jour, dans les prochaines semaines. D'où la nécessité d'augmenter le nombre de centres de prélèvements et d'instaurer les "drives".
En plus des traditionnels laboratoires privés, les prélèvements se feront sur des parkings d’établissements de santé et d'autres sites en renfort. Les patients n'auront même pas à sortir de leur véhicule, d'où le nom donné à ces lieux de dépistage.
Mairies et collectivités ont été sollicitées, pour la logistique adéquate. Basse-Terre, Pointe-a-Pitre, Saint-François, ou encore Petit-Canal ont déjà donné leur accord de principe.
Ecoutons, à ce sujet, le Docteur Nicolas HUC président du syndicat des biologistes privés de Guadeloupe (SBPG) :

Dr Nicolas HUC


Deux familles de tests, pour deux objectifs distincts


Marie-Hélène, Internaute résidant à Baie-Mahault, nous a envoyé sa question* : "En quoi consiste le test de dépistage du covid-19 ?".
Nous avons demandé au Docteur Cécile HERRMANN-STORCK, médecin virologue au CHU de la Guadeloupe de lui répondre. Il s'avère qu'il existe plusieurs types de tests ; à chacun son objectif : 
  • Les tests PCR
Les tests PCR, aussi appelés tests nasopharyngés, permettent de savoir si une personne est malade à un instant T. Ils recherchent la présence de virus, via un prélèvement réalisé au niveau nasal. Une sorte de long "coton-tige" est introduit dans une narine, jusqu'au nasopharynx ; une opération plutôt désagréable, au goût de ceux qui s'y sont prêtés. C'est le procédé le plus développé en France, pour détecter le Covid-19.
Mais, bémol : un résultat négatif ne signifie pas que le patient n'a pas été en contact avec le virus. Il serait même faussement négatif dans 20 à 30% des cas.
Test coronavirus
©FRANCK FIFE / AFP
 
  • Les tests sérologiques
L’autre technique, la sérologie, consiste en une prise de sang. Il s'agit de rechercher les anticorps spécifiques du coronavirus Covid-19. Le test sérologique permet de savoir si une personne a été malade et à quelle période approximativement. Une méthode non encore validée.

Mais par ailleurs, des voix s'élèvent désormais pour dire que rien ne permet d'affirmer qu'un patient est définitivement immunisé contre le Covid-19, même si son test sérologique a été positif et qu'il a été déclaré guéri. Un son de cloche alarmant, dans la perspective du déconfinement. Car sans cette certitude, impossible de distinguer les personnes qui font barrière à la maladie, de celles encore vulnérables.
Don du Sang 14 Juin
©Daniel Fontaine


Quel test ? pour qui ?


A l'horizon du déconfinement, les tests PCR sont, pour l'heure, réservés aux personnels soignants et aux personnes fragilisées, tandis que les tests sérologiques serviront à dépister le grand public, comme le précise le Docteur Nicolas HUC président du syndicat des biologistes privés de Guadeloupe (SBPG) :

Dr Nicolas HUC

* Les rubriques "Covid-19 : une question, une réponse"
Pour consulter les autres numéros de cette rubrique "Covid-19 : une question, une réponse", vous pouvez cliquer ici : la playlist Facebook "Covid-19 : 1Q1R".