A la veille d'une éventuelle 5ème vague et l'arrivée du variant omicron, la vaccination progresse parmi les soignants en Guadeloupe

coronavirus
Vaccination soignants
©C. Ledézert
En dépit du conflit actuel, le nombre de soignants qui vont se faire vacciner augmente de jours en jour. Et même si les collectivités publiques mettent en place la structure d’aide et d’écoute de ceux qui refusent le vaccin, le nombre de réfractaires continue de diminuer…

Le coronavirus n'a pas disparu derrière les barrages. On apprend dans un rapport du Sénat, que 30% des décès liés au Covid 19 survenus en milieu hospitalier, entre le début juillet et la fin octobre, Ont eu lieu dans les Outre-mer, alors que les ultramarins ne représentent que 4% de la population française dans son ensemble, mais une population rétive à la vaccination. 
La seule bonne information est que la vaccination est bien le seul moyen de se préserver.

D'ailleurs, le nombre de soigants non-vaccinés est en train de diminuer fortement en Guadeloupe. Les infirmières se font vacciner de plus en plus. Il reste encore 811 soignants non vaccinés dans les hôpitaux.

Au Centre Hospitalier de la Basse-Terre on vaccine toujours. Une centaine par jour : 80 troisième doses et une vingtaine de primo-injections

Christine Wilhem, Directrice du Centre Hospitalier de la Basse-Terre

Omicron
©A.Manager

La vaccination est donc toujours d'actualié d'autant plus que les novueaux variants inquiètent tout le monde. Le suivant de ces variants sera très certainement plus mortel, plus rapide. Les variants se perfectionnent dans les populations non-vaccinées.
En attendant les soignants doivent se vacciner. 87% des soignants libéraux sont vaccinés. Il ne reste que 265 soignants libéraux non vaccinés en Guadeloupe. 

André Atallah, maire de Basse-Terre, et médecin cardiologue

En Guadeloupe la contamination augmente peu à peu : 11 personnes sont en réanimation aigue, non vaccinées, pour cause de Covid 19,  2 sont mortes