Absence de défibrillateur : André Atallah au secours de la piscine de Baie-Mahault

sécurité
Piscine Mérosier NARBAL de Baie-Mahault
©Les Amis de la Natation Guadeloupe
C'est un beau geste que le maire de Basse-Terre propose de faire, au profit des gestionnaires de la piscine "Mérosier Narbal" de Baie-Mahault et de leurs usagers. André Atallah, cardiologue, propose le prêt d'un défibrillateur, équipement indispensable pour le fonctionnement de la structure.

Une solution a relativement vite été trouvée, pour que les exploitants de la piscine "Mérosier Narbal" de Baie-Mahault, puissent reprendre leurs activités, au profit des 900 scolaires et des 250 adhérents adultes habituellement accueillis : le maire de Basse-Terre, André Atallah, également cardiologue, a entendu le reportage de Chantal Horn, ce vendredi matin, sur l'antenne radio de Guadeloupe la 1ère.

Il a décidé de prêter l'indispensable défibrillateur qui manquait à l'infrastructure, pour que les usagers soient pris en charge, dans des conditions normales de sécurité.

Pour rappel, la piscine était fermée, pour raison sécuritaire, depuis le 4 novembre dernier. Les maitres-nageurs faisaient valoir leur droit de retrait, suite au passage, le 29 octobre, de la Commission de sécurité communale, qui a fait le constat alarmant : le défibrillateur disponible sur place est obsolète depuis 2018.

Pourtant, son remplacement a déjà maintes fois été réclamé... en vain.

Dans ce contexte, l'association gestionnaire risquait d'être tenue pour responsable de tout incident, jusqu'au pénal, en cas d'accident grave d'un nageur.

En attendant que le matériel commandé soit effectivement livré, la proposition d'André Atallah tombe à point nommé. 

Les Amis de la Natation ont envoyé un SMS à leurs adhérents, cet après-midi, à 16h50 : "L'AAN vous informe de la réouverture de la piscine, demain, samedi 13 novembre 2021, à 8 heures" !
L'association s'excuse de la "gène occasionnée" par le mouvement de protestation de ses membres.