"Action coeur de ville", la convention pour redynamiser les centres-villes des Outre-mer prolongée

logement
action coeur de ville
Le programme "Action cœur de ville" vient d'être prolongé pour la période 2023-2026. Les communes de Pointe-à-Pitre et des Abymes avaient déjà bénéficié d'un soutien financier pour la revitalisation de leur centre-ville.

Depuis 2018, le programme national Action coeur de ville contribue à la revitalisation des coeurs de villes ultramarins. Au 1er juillet 2021, ce sont déjà près de 290 millions d'euros engagés en Outre-mer. La prolongation du programme pour la période 2023-2026 permettra d'amplifier le développement et l'attractivité des villes moyennes des territoires.

L'objectif de ce coup de pouce est de ramener des habitants et des commerces dans les coeurs de ville avec le financement de projets pour la réhabilitation et la restructuration de l’habitat en centre-ville ou encore un développement économique et commercial équilibré.

 Deux villes en avaient déjà bénéficié en Guadeloupe : Pointe-à-Pitre et les Abymes.

A Pointe-à-Pitre, c'est un immeuble qui a perdu de sa superbe qui a pu bénéficier d'une réhabilitation complète et à l'identique. Pour résister aux séismes et aux incendies, cet immeuble dont l'architecture typique reprend les caractéristiques des immeubles bourgeois antillais, a eu droit a des murs flamblant neufs en maçonnerie pour supporter le poids de l'édifice, construit initialement en bois.

L'opération a permis de mettre sur le marché 6 logements locatifs ainsi qu'un local commercial. Coût total de l'opération : pas moins de 686 000 euros.

action coeur de ville
©Max Sophiyair Landais

Aux Abymes, l'objectif était surtout de renforcer l'attractivité de son centre-ville et ceci par la mise en place de la création d'une identité visuelle propre au centre-ville, d'une maison du coeur de ville destinée à l'accueil de divers usagers, de la réhabilitation de la maison du tourisme des Abymes mais également de la valorisation des sites phares du centre-ville.

action coeur de ville
©Ville des Abymes

Le plan doit avant tout être au service des territoires et de leurs habitants, pour leur donner les moyens de maîtriser leur destin, de faire du « sur-mesure » en fonction des besoins réels.