publicité

Affaire de la CASBT : 6 personnes entendues

Au lendemain de la perquisition effectuée à la Communauté d'agglomération du sud Basse-terre, et des interpellations réalisées, les gardes à vue des personnes, se poursuivent dans les locaux de la Direction interrégionale de la police judiciaire.

© cc-by police nationale
© cc-by police nationale
  • Franck Aristide et Eric Stimpfling
  • Publié le
Les gardes à vue des 4 personnes interpellées hier, se poursuivent...

4 puis 6 personnes entendues 

Au total, 6 personnes seraient entendues par la police judiciaire. Un chiffre confirmé par le Parquet de Basse-Terre. 
Il y a d’abord, 4 fonctionnaires territoriaux de la communauté d’agglomération. Le directeur général de services, Fred Madinécouty, le directeur général des services, sa secrétaire, l’un de ses adjoints ainsi que la responsable des affaires financières. Ensuite, la présence d’un élu communautaire est également confirmée. Il s’agit de René Claude Montrose, par ailleurs 3ème adjoint à la ville de Basse-Terre.
Et il y a enfin une 6ème personne, un tiers, qui selon des sources concordantes pourrait être l’épouse de Fred Madinécouty.
Tous sont présumés innocents.

Un système bien organisé

Ils sont entendus dans le cadre d’une information judiciaire, ouverte pour détournements de fonds publics, association de malfaiteurs, escroquerie et blanchiment en bande organisée.
Selon des sources concordantes, les enquêteurs tentent de savoir si ces personnes sont au cœur,  plus ou moins impliqués ou pas du tout dans un système bien organisé de détournement de fonds public par un jeu de surfacturation. A l’issue de leur garde à vue d’ici demain, ils pourraient soit être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire ou en détention provisoire, soit être relâchés faute d’éléments à charge.
D’autres interpellations et perquisitions pourraient avoir lieu dans le cadre de cette affaire dans les jours à venir.

La présidente de la communauté d’agglomération grand Sud Caraïbes, elle ne semble pas être inquiétée dans ce dossier qui visent certains de ses proches.
Contactée, Lucette Michaux Chevry, la présidente de la Communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbes n’a pas souhaité faire de commentaire.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play