Agression sexuelle sur une enfant au Moule : de nombreuses questions sans réponse

éducation
Ecole Sainte Marguerite Moule
©R. Defrance
Après l’agression sexuelle d’une enfant de deux ans et demi au Moule, si l'enquête judiciaire poursuit son cours et la mobilisation demeure, il faut aussi s'interroger sur les séquelles psychologiques d’un tel acte sur un enfant aussi jeune ?

 

Lundi dernier régnait émotion et colère à l’école maternelle Victor Schoelcher à Sainte-Marguerite au Moule, après l’agression sexuelle d’une enfant de deux ans et demi, par un individu dans l’enceinte de l’établissement.
La justice s’est depuis saisie de l’affaire, une enquête a été diligentée par le parquet de Pointe à Pitre. Et de nombreuses auditions sont en cours.

VOIR :
 


La mobilisation ne faiblit pas et cette pétition circule en ce moment pour continuer de dénoncer les actes pédophiles en milieu scolaire en Guadeloupe
Pétition en ligne concernant l’affaire du Moule 

Les risques psychologiques pour la victime

Voilà pour la partie judiciaire, Mais  qu’en est-il des séquelles psychologiques d’un tel acte sur un enfant aussi jeune ?
Peut-il y avoir des conséquences durant la croissance de l’enfant ? Comment gérer cela ?
Sabine Popotte, psychologue-clinicienne travaille notamment dans une structure avec de très jeunes enfants.  

Sabine Popotte, psychologue-clinicienne