guadeloupe
info locale

L'analyse de Georges Calixte sur les années Chirac pour la Guadeloupe

président de la république
e président Jacques Chirac et la présidente RPR du conseil régional de la Guadeloupe, Lucette Michaux-Chevry saluent la foule, le 9 mars 2000 à la mairie de Basse-Terre, en Guadeloupe.
Le président Jacques Chirac et la présidente RPR du conseil régional de la Guadeloupe, Lucette Michaux-Chevry saluent la foule, le 9 mars 2000 à la mairie de Basse-Terre, en Guadeloupe. ©© GEORGES GOBET / AFP
Les réactions ont été nombreuses pour souligner les qualités d’un homme politique et un président qui aimait la Guadeloupe et plus largement les outre mers. Certains soulignent ce qui a été fait sous ses différentes mandatures, d'autres rappellent ce qui a fait défaut durant les années Chirac
La journée d'hier aura permis de se rappeler toutes les facettes des années Chirac. En Guadeloupe, il restera l’homme de la décentralisation, celui qui a modifié la constitution pour permettre aux Outremers de se determiner quant à leurs relations avec la France.
L'UGTG a pour sa part préféré se souvenir de l'époque où Jacques Chirac était à la tête du ministère de l'agriculture lorsque l'utilisation du Chlordécone a été accordée pour le traitement des charançons dans les bananeraies antillaises.
Enfin, tous s'accordent à lui reconnaître sa jovialité et ses relations chaleureuses avec la Guadeloupe.
Sur le plateau du journal télévisé de Guadeloupe La 1ère, Georges Calixte a analysé les différents aspects de ces années Chirac pour la Guadeloupe
©guadeloupe
Publicité