guadeloupe
info locale

André Benjamin sera fixé sur son sort ce soir

justice
assises
Il reconnaît les faits, mais affirme avoir agi en légitime défens. André Benjamin est jugé depuis hier après-midi, devant la cour d’assises de la Guadeloupe, à Basse-Terre. 
Le septuagénaire (qui purge une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Frantz Camalon), est accusé d’avoir tué, en novembre 2013, à l’aide d’une lame, le détenu dont il partageait la cellule, à la maison d’arrêt de Basse-Terre. L’accusé dit avoir été menacé et frappé par la victime. Au-delà de ce procès, c’est aussi la question des conditions de détention à la maison d’arrêt du chef-lieu qui est soulevée. Ainsi, lors de la bagarre dans la cellule, personne n’a pu donner l’alerte, car la sonnette d’alarme ne fonctionne pas, a indiqué un gardien à la barre, expliquant que les détenus, pour se faire entendre, crient ou tapent sur la porte. Mais les fonctionnaires de l’administration pénitentiaire ne les entendent pas toujours…

VOIR : 
©guadeloupe

 

Publicité