David Arnoux mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

justice
David Arnoux
David Arnoux, juge consulaire au tribunal mixte de commerce de Pointe-à-Pître ©Guadeloupe la 1ère
L'homme fait l'objet d'une plainte déposée par une ex-maîtresse pour abus de confiance, vol, faux et usage de faux, coups, séquestration présumés. Autant de motifs qui ont conduit la justice à ouvrir une information judiciaire qui a abouti ce mardi à sa mise en examen et à son placement sous contrôle judiciaire

Une histoire qui commence en 2013 par une aventure amoureuse et qui, selon toute vraisemblance, devrait se terminer dans une salle d'audience du tribunal.
Une histoire d'amour qui avait conduit l'amant et sa maîtresse à faire des affaires ensemble. En l'occurrence, en 2018, ils ouvrent un restaurant qu'ils gèrent ensemble dans le cadre d'une société qu'ils ont créée à cet effet.

Mais les amours et les affaires finissent par faire mauvais ménage lorsque la femme s'aperçoit de la disparition de 200 000 € des comptes de la société. Qui plus est, l'homme qui les aurait soustraits, s'en serait servi pour ouvrir un nouveau restaurant.

La suite de l'histoire devient beaucoup plus rocambolesque puisque la femme accuse son ancien amant de s'être livré à des exactions sur sa personne, allant jusqu'à lui casser un bras et à la séquestrer pour la contraindre au silence.

S'estimant victime de David Arnoux, la femme a donc déposé deux plaintes contre lui il y a presqu'un an. Elle se dit plus que jamais déterminée pour que justice lui soit rendue dans cette affaire.

Présenté à un juge d'instruction à l'issue de sa garde à vue, David Arnoux a été mis en examen pour abus de confiance, abus de biens sociaux, faux et usage de faux, travail dissimulé, vol et violence avec préméditation sans incapacité.
Placé sous contrôle judicaire avec interdiction de quitter la Guadeloupe, il lui est interdit d'exercer ses fonctions de juge consulaire.