Après l'élection des 21 binômes du département, celle de sa présidence se joue en ce moment

comité des signataires
Conseil départemental de la Guadeloupe
©Conseil Départemental de la Guadeloupe

Au lendemain de ce second tour, l'analyse des forces en présence s'impose. L’élection de la présidence du conseil départemental aura lieu jeudi prochain. Si les forces politiques sont déterminées au sein de l’hémicycle, tout dépend aussi des tractations

Le fait politique de ces départementales c’est la défaite de Josette Borel Lincertin et de William Surdin dans le canton 3 des Abymes face au binôme Louis Galantine Marylène Adhel. Une défaite qui fait basculer les équilibres politiques au sein de l’assemblée départementale, tant la présidence de Josette Borel-Lincertin a rassemblé, au-delà même de sa famille politique.
Le bloc GUSR et alliés totalise 11 cantons sur les 21. Il est le grand vainqueur. La fédération socialiste et ses alliés disposent de 8 cantons. Reste à savoir où vont se positionner le binôme Maryse Etzol /Jean-Claude Maes de Marie-Galante et le binôme Christian Baptiste/Lydia Faro de Sainte-Anne.

Guy Losbar, le conseiller départemental, élu selon les PV dès le premier tour, a d’ores et déjà annoncé sa volonté de briguer le poste de président de la collectivité. Il faudra encore attendre les résultats des recours lancés par la préfecture sur les élections des cantons des Abymes 1 et de Baie-Mahault 1 et 2. Les conseillers départementaux querellés pourront malgré tout siéger, jeudi.

En politique tout repose sur les négociations. Jeudi prochain, à Basse-Terre, il pourrait y avoir des surprises. A moins que le contrat de gouvernance concertée n’ait réussi à convaincre au-delà des bancs de Guadeloupe Unie Responsable et solidaire. 

Pour voir l'ensemble des résultats des élections départementales :

Résultats globaux des élections départementales en Guadeloupe au 2nd tour