ARS Guadeloupe/St-Barthélemy/St-Martin : le départ de Valérie Denux annoncé

santé
Valérie Denux
©ARS Guadeloupe
Valérie Denux est appelée vers d'autres fonctions et devrait quitter son poste de directrice générale de l'ARS de Guadeloupe/St-Barthélemy/St-Martin, dans les semaines à venir. Une annonce faite dans un communiqué de présentation des vœux pour 2022, sans davantage de détails, pour le moment.

C'est en présentant ses vœux pour 2022, que l'Agence régionale de santé (ARS) de la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin a annoncé le départ de ses fonctions de l'actuelle directrice générale de l'organisme :

Après 4 années au service de la Guadeloupe et des îles du Nord, la directrice générale, le Dr Valérie Denux, a choisi de poursuivre son action à travers de nouvelles fonctions résolument tournées vers la préparation de l’avenir de notre pays.

Communiqué de l'ARS - 03/01/2022

Le départ de Valérie Denux n'est pourtant pas imminent, nous a t-il été précisé par le service de communication de l'ARS. Il devrait intervenir dans plusieurs semaines, entre fin février et début mars.
La Directrice ne partira donc pas au tout début de la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19. Elle entend aller au bout de sa mission, y compris sur d'autres dossiers entamés.
"L'heure n'est pas au bilan, mais toujours à l'action", indique son entourage.

On n'en sait pas davantage sur son successeur, ni sur ses futurs responsabilités. Ces précisions viendront ultérieurement.

Des vœux et, surtout, un point sur la crise sanitaire

Cette information est noyée dans un long communiqué, dans lequel l'ARS dit espérer que "vous saurez vous protéger et protéger tous ceux que vous aimez de la 5ème vague de Covid".

En effet, comment ne pas évoquer le virus qui a changé nos vies depuis presque deux ans, dans ce document qui sonne aussi comme un bilan du chemin parcouru et des actions mises en place ?

Elle nous atteint physiquement, tue des personnes que nous aimons, nous touche psychologiquement et met à genoux notre société et nos économies. Elle créé des tensions dans nos familles, entre amis, elle creuse des fossés entre nous et nous menace vagues après vagues.

Communiqué de l'ARS - 03/01/2022

Gérer une telle situation n'a pas été aisé, plaide l'instance en charge de la politique sanitaire, dans nos îles :

L’ARS et les acteurs de santé se battent sans cesse pour amortir le choc de cette pandémie sur notre territoire. Nous sommes épuisés mais toujours convaincus qu’il faut être plus forts que la maladie et sauver le maximum de personnes. Aidez-nous en vous protégeant, surtout lorsque vous êtes porteurs d’autres maladies

Communiqué de l'ARS - 03/01/2022

La crise sanitaire a révélé en nous le meilleur et le pire, relate l'ARS, en mettant en opposition la solidarité et, par ailleurs, les faits de violences que l'on peut déplorer (les menaces aux directeurs d’hôpitaux et aux soignants, notamment).

La 5ème vague est là, et tous les mensonges sur les réseaux sociaux de gens, dont le courage s’arrête à leur écran, ne pourront empêcher le virus de circuler parmi nous et de faire des dégâts.

Communiqué de l'ARS - 03/01/2022

L'Agence régionale de santé annonce un mois de janvier "difficile", mais assure rester "sur le pont", pour protéger la population.

Près de quatre ans à l'ARS

Outre la gestion de la crise Covid, Valérie Denux a eu à travailler sur bien d'autres dossiers, est-il rappelé.

Elle a œuvré à la modernisation de notre système de santé (pôle parents-enfants, construction du nouveau CHU, multiplication par 10 des maisons et centres de santé, scanners et IRM de proximité, projet territorial de santé mentale, etc.)

Communiqué de l'ARS - 03/01/2022

La feuille de route 2022 sera présentée, d’ici fin janvier, aux acteurs de santé, pour assurer la continuité de l’action.

Le Dr Valérie Denux avait pris son poste de directrice générale de l'Agence régionale de santé (ARS) de la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, le 15 mars 2018. A l'époque nous lui avions consacré cet article :