publicité

L'art de l'apprentissage

1 200 jeunes sont formés chaque année en Guadeloupe par la voie de l’apprentissage. l'opération portes ouvertes organisée dans le cadre de la Semaine de la formation professionnelle et de l’insertion se veut aussi une fenêtre sur le riche potentiel d'emplois que peut-être l'artisanat

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
la Chambre des métiers et de l’artisanat de la Guadeloupe a ouvert hier les portes de ses centres aux jeunes, essentiellement de classes de 3ème surtout. 1 200 jeunes sont formés chaque année par l’apprentissage en Guadeloupe, au CFA du Raizet ou à l’URMA de Saint-Claude. Développer l’apprentissage est un des objectifs du gouvernement mais chez nous, ce mode de formation par alternance connaît aussi quelques ratés : les entreprises paient souvent mal et certaines ne déclarent pas leur chiffre d’affaires, ce qui rend impossible l’embauche d’apprentis. Il est donc temps de faire le ménage, pour que l’apprentissage ait la place qu’il mérite

Carine Gatibelza, 3ème vice-présidente de la Chambre des métiers et de l’artisanat de Guadeloupe

L’URMA de Saint-Claude, avec un objectif-vitrine cette année : l’apprentissage en boulangerie. Mais cette formation en alternance a ses limites, car les jeunes apprentis ont du mal à trouver des entreprises pour les recevoir.

Steve Lurel, directeur du Centre de formation des apprentis de la Chambre des métiers

Et l'artisanat, ce sont surtout des femmes et des hommes qui, un jour, ont osé se former pour réaliser leurs rêves d'entreprendre.
Exemple de 2 jeunes Guadeloupéens qui ont choisi d'apprendre un métier en cycle court..l'une est pâtissière-glacière, l'autre est luthier et fabrique des instruments de musique

LES VOIES DE L APPRENTISSAGE

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play