Ary Chalus: "l'Etat m'a déclaré la guerre !"

économie
Ary Chalus
©Olivier Lancien
Philippe Kalil a été élu président du conseil de surveillance de Guadeloupe Port Caraïbes ce vendredi matin à Pointe-à-Pitre. Il a battu d'une voix Ary Chalus, le président de la Région qui était lui aussi candidat. Philippe Kalil obtient 9 voix, Ary Chalus 8 suffrages.
Le président de Région Guadeloupe affirme être serein et tirer les conclusions de ces élections au conseil de surveillance de Guadeloupe Port Caraïbes. Des élections qui se sont déroulées, ce vendredi matin, au siège de Guadeloupe Port Caraïbes à Pointe-à-Pitre. Ary Chalus a été battu d'une petite voix par Philippe Kalil, un vice-président de la CCI des îles de Guadeloupe, candidat, lui aussi, à la présidence de ce conseil de surveillance. Ary Chalus obtient 8 voix, et Philippe Kalil: 9. Selon le président de région, l'Etat a voté contre lui.


L'Etat m'a déclaré la guerre

Ary Chalus a présenté sa candidature, lundi dernier. Il souhaitait mettre un terme à un affrontement de plusieurs personnalités économiques de la Chambre de commerce et d'industrie des îles de Guadeloupe. Un affrontement sur fond des suites des élections régionales. Philippe Kalil est un proche de l'ancien président de Région, Victorin Lurel.
Pour le nouveau président, dans un communiqué, l'Etat n'a pas respecté "un des plus grands principes Républicains, celui de la neutralité".

Ary Chalus: "l'Etat m'a déclaré la guerre"


Le nouveau président du conseil de surveillance du Port de la Guadeloupe, Philippe Kalil, veut apaiser les choses. Pour lui c'est un "honneur" de présider aux destinées de cet outil indispensable du développement économique de la Guadeloupe.

Ary Chalus: "l'Etat m'a déclaré la guerre"


Philippe Kalil, expert comptable de profession, va dans un premier temps arrêter la stratégie des installations portuaires. Une stratégie qui doit se faire en cocnertation avec tous les acteurs économiques et politiques de la Guadeloupe.