"Au Racing Club, nous formons l'homme avant de former le sportif "

football
Flyer Racing Club
©Racing Club
Le Racing Club, comme l'ensemble des clubs sportifs, a énormément souffert de la crise sanitaire. Il a dû rembourser leurs cotisations aux adhérents et attend les directives du gouvernement pour la rentrée de septembre.
 
Le Racing Club fait partie des clubs sportifs historiques de la Guadeloupe. Il en est l'un des plus prestigieux. On est du Racing comme on est de la Gauloise. Ces clubs de
sport regroupent entre 400 et 600 adhérents et ont souffert énormément de la crise sanitaire.
 

Les caisses sont vides, mais nous ne sommes pas abattus. Basse-Terre souffre d'un déficit d'équipement sportifs. Nous ne sommes pas accompagnés par les collectivités de la région basse-terrienne ni par les entreprises de Basse-Terre. Nous ne pouvons pas faire plus que ce nous faisons

Thierry Saint-Clément, président du Racing Club


Leurs adhérents n’ont pas pu pratiquer et il a fallu rembourser les cotisations, l'unique source de financement du club, selon son président Thierry Saint-Clément, interrogé par Ronan Ponnet
 

Thierry Saint-Clément, président du Racing Club

Alors que le coronavirus menace, le club se prépare à une rentrée en septembre. Quelle rentrée? Là est toute la question. Thierry Saint-Clément attend les directives du gouvernement. 
 

Thierry Saint-Clément


Fabriquer des champions n'est pas la priorité du Racing Club. 
 

On essaie de faire avec ce qu'on a, former des joueurs, former des jeunes, nous formons l'homme avant de former le sportif

Thierry Saint-Clément, président du Racing Club


Le président du Racing Club, Thierry saint-Clément s'est confié à Ronan Ponnet
 

Le Racing Club face à la crise, reportage de Ronan Ponnet




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live