Avec la diminution des contaminations, les volontaires pour les tests se font de plus en plus rares

coronavirus
Test Pcr
©B. Pansiot-Villon
C'est l'une des conséquences de l'amélioration de la situation sanitaire constatée par ailleurs par les autorités. Au plus fort de la crise, de nombreux drives avaient été ouverts pour faciliter l'évaluation de la contamination. Aujourd'hui, ils sont de moins en moins fréquentés

Personne ne s'en plaindra. Les scènes de test PCR se font de plus en plus rares. Et pour cause. Avec la diminution des cas de contamination, les tests antigéniques et les tests PCR ne sont plus autant utiles pour beaucoup. On est loin de la très lourde période du mois d'août et du début du mois de septembre. 

Le constat, ce sont les professionnels qui le font. Johana Minatchy est infirmière. Elle fait partie d'une équipe qui s'est installée dans un Centre Commercial afin de réaliser ces tests à la demande. Au début, l'équipe avait du mal à juguler les files d'attente qui se pressaient devant elle.

Johana Minatchy, infirmière
 

©Guadeloupe

Depuis, les choses ont bien changé. Pour autant, il y a encore des volontaires pour le tests. Et les raisons sont toujours les mêmes.  Anne Balestic est pharmacienne à Petit Bourg

Anne Balestic, pharmacienne
 

©Guadeloupe

Et Johana et son équipe font le même constat chaque jour. 

Johana Minatchy, infirmière

©Guadeloupe

Une analyse confirmée par les patients du jour 

©Guadeloupe

Un indicateur de tendance qui dit beaucoup sur les Guadeloupéens face à l'évolution de la pandémie dans l'Archipel