Avec la fin des motifs impérieux les Guadeloupéens se préparent à déployer leurs ailes dans le monde

tourisme
Prêt pour voyager

 Après un peu plus d’une année d’angoisse et d’interdiction liée à la crise sanitaire, voyager sans être soumis aux motifs impérieux, ce sera bientôt possible. Et les agences de voyage se préparent déjà pour proposer aux Guadeloupéens des destinations de vacances pour juillet et août

Rester longtemps fermées, car non essentielles, les affaires reprennent pour les agences de voyage. Et déjà beaucoup de réservations pour la France hexagonale. Sur la Caraïbes, léger frétillement à destination de la République Dominicaine où le test PCR négatif est obligatoire, moyennant 50 euros dans un laboratoire sur place.
La Martinique est aussi demandée par les vacanciers ainsi que Saint Martin et Sainte Lucie, Sainte Lucie, seul pays à signaler officiellement la vaccination comme obligatoire pour les visiteurs.
Concernant le pass sanitaire, les voyagistes attendent les directives des autorités compétentes de chaque pays.

Guadeloupe

D'autres destinations préférées des Guadeloupéens, les pays d'Europe et particulièrement la Grèce. 
Depuis un an les agences de voyage enregistrent plys de 80% de baisse de leur chiffre d'affaire.
Depuis la réouverture, le 25 mai, elles constatent des demandes, principalement vers Paris, boostées par les promotions très attractives lancées par les compagnies aériennes.
Pour les voyageurs en attente des modalités d'entrée aux Etats-Unis, pour l'instant elles ne sont pas connues et donc, la destination n'est pas pas proposée.

En tout cas les voyagistes attendent avec impatience le 9 juin, la levée des motifs impérieux, une mesure essentielle pour ce secteur d'activité, lourdement impacté par la crise sanitaire