Un avion de tourisme fait un amerrissage d'urgence au nord de la Guadeloupe. Ses deux passagers sont sains et saufs

transports
DRAGON 971
Le DRAGON971
C'est le CROSSAG, sous la direction du service de la navigation aérienne de la DGAC qui a donné l'alerte et a permis l'intervention du DRAGON 971, peu après que l'avion ait été forcé d'amerrir dans des conditions d'urgence. Le pilote et son passager ont pu être secourus.
L'avion, un PA 28 type Archer de quatre places revenait de Saint Barthélemy lorsqu'un un problème de moteur, décellé dès le décollage, l'a forcé à effectuer un amerrissage d'urgence à 14h25. Le pilote et son passager ont eu le temps de s'éjecter et de prendre place dans le cannot pnematique de secours. Trois minutes plus tard, l'aéronef a coulé.
L'avion était alors localisé à 12 nautiques au Nord-Est de la Guadeloupe. 
C'est là où le DRAGON971 de la Sécurité civile et les sapeurs-pompiers de l'Unité de Sauveteurs Spécialisés Héliportés, USSH, sont allés leur porter secours. L'un des deux rescapés, légèrement blessé, a été évacué vers le CHU. Le pilote de l'avion est Michel Fauconnier l'actuel président de l'aéroclub "Les Ailes Guadeloupéennes".
De sources aéronautiques concordantes, le moteur de l'avion qui a un potentiel de 2000 heures affichait 2400h. Une enquête du BGTA a été ouverte pour déterminer toutes les circonstances de l'accident.
Michel Fauconnier s'est exprimé sur les conditions de cet accident. Pour lui, l’avion répondait aux normes de sécurité en vigueur

Michel Fauconnier

Les Outre-mer en continu
Accéder au live