La banane : les raisons de la colère

agriculture
plantation bananes
Les ouvriers de la plantation Changy Dambas affiliés à la CGTG sont mobilisés depuis le 18 mai. Ils réclament le paiement des jours de grève et l'application du protocole d'accord du 28 juin, un conflit qui traduit un malaise dans la filière banane guadeloupéenne
La filière Banane connaît une zone de turbulences. Après le conflit de la société Bois Debout, depuis 2 mois certains salariés de l'exploitation de Tino Danmbas à Changy Capesterre Belle Eau sont en grève. Ils réclament l'application du protocole d'accord du 28 juin. Mais le gérant propriétaire campe sur ses positions.
1er volet de notre dossier consacré à la filière banane
©guadeloupe

Alors que la grève est toujours en cours sur l'exploitation de Tino Dambas, les autres planteurs poursuivent en parallèle les discussions avec la CGTG. objectif : vérifier la bonne application de la loi sur la mensualisation. Une mesure au coeur du conflit à la S.A.Bois Debout en avril dernier
VOIR : 

©guadeloupe

La filière, sous la pression de la CGTG, est donc obligée de revoir les conditons de travail des ouvriers et la manière de les rémunérer.
VOIR 
 

©guadeloupe