guadeloupe
info locale

Les agriculteurs réclament le maintien du marché de gros de fruits et légumes

agriculture
Action maraîchers
Les maraîchers ont déversé une partie de leurs fruits et légumes sur le rond-point de Destrellan ©J. Champion
Les maraîchers de Guadeloupe vont-ils obtenir du préfet une dérogation pour maintenir leur marché de gros, à Gourde-Liane ? Mercredi, ils ont jeté une partie de leur marchandise, à l’entrée du centre commercial de Baie-Mahault.
Des cageots et filets entiers de tomates, choux, concombres, haricots et autres pastèques jetés sur la chaussée… C’est ce qu’ont pu voir, mercredi matin, les automobilistes qui ont emprunté le rond-point de Destrellan à Baie-Mahault, à l’entrée du grand centre commercial.
Une action des maraîchers, pour alerter sur la nécessité, selon eux, de maintenir le marché de Gourde-Liane, seul marché de vente en gros pour les fruits et légumes en Guadeloupe.
L’épidémie de Covid 19 a conduit le Premier ministre à décider, lundi 23 mars, la fermeture de tous les marchés, sur le territoire national, sauf dérogation du préfet, sur demande d’une commune. Le 25 mars, au matin, plusieurs dizaines d’agriculteurs, venus de Grande-Terre et Basse-Terre, se sont installés, comme chaque mercredi, sur le parking du vélodrome, en tentant de respecter les règles sanitaires en vigueur. Mais très vite, sur ordre de la préfecture, les gendarmes sont intervenus, pour les obliger à quitter les lieux.
 

Producteurs et revendeurs dans l’embarras

En déversant leur production sur la chaussée, en ce lieu symbolique, les maraîchers ont voulu alerter l’opinion et les pouvoirs publics. Car pour ces producteurs, qui ne sont pas adhérents de coopératives fournissant les grandes surfaces, ce marché de gros constitue le principal débouché ; et la principale source d’approvisionnement pour les petits revendeurs de fruits et légumes, primeurs, restaurateurs. Jean Crane, agriculteur à Baillif, a ainsi dû repartir avec sa cargaison de christophines.  Fred Jalet, qui détient un magasin de fruits et légumes à Goyave, n’a pas pu acheter le nécessaire pour garnir ses étals :
 
Vers une dérogation du préfet ?
L’Association régionale des exploitants agricoles (AREA) qui gère le marché de Gourde-Liane, a entamé de multiples démarches auprès de la mairie de Baie-Mahault, de la Région (propriétaire du site) et des services de l’Etat. Elle affirme sur les réseaux sociaux avoir obtenu gain de cause, pour un fonctionnement du marché les mercredis et samedis matins, de 8h à 12h. L’accès (contrôlé à l’entrée) serait réservé aux professionnels (agriculteurs et marchands de gros déclarés), en excluant toute vente au détail (afin de limiter les flux). Et toujours les mêmes consignes de protection sanitaire : 2 mètres au moins entre chaque camionnette, port de gants et de masques… Contactés, les services de la préfecture disent n’avoir reçu aucune demande de dérogation de la commune de Baie-Mahault…