Peut-être une chance de sortie de crise à Baie-Mahault

social baie-mahault
utc ugtg conter mairie de Baie-Mahault
Le conflit à Baie-Mahault, s’enlise malgrès la nomination d’un médiateur. Hier, Le maire Hélène Polifonte a tenu une conférence dans la matinée et dans l’après midi c’était au tour du syndicat UTC UGTG. Le médiateur tentera aujourd'hui d'établir les conditions d'un accord
 
Christian Gatoux, le DGS de Cap  Excellence et médiateur dans le conflit de Baie-Mahault, a du pain sur la planche. Il veut rester neutre, et ne s’exprime pas sur les échanges entre municipalité et syndicat mais, en urgence, il convoque l’autorité municipale et le syndicat ce mardi.
Il rencontrera séparément les parties, l’exécutif dans la matinée, puis l’UTC-UGTG en fin de matinée ou début d’après-midi. Il fera la navette comme samedi dernier, "jusqu’à l’obtention d’un accord" précise-t-il.
Car la situation est compliquée, les parties n’arrivent pas à se mettre d’accord sur un document qu’elles ont elles-mêmes signé. L’affaire est donc complexe car les interprétations du protocole, tel qu’il a été signé, sont divergentes. Le médiateur ne souhaite pas rajouter à la confusion en s’exprimant. 
En tout cas, preuve à l’appui, l’UTC dit avoir raison, et réaffirme que le protocole du 11 octobre n’a pas été appliqué…
Le médiateur Christian Gatoux, met les bouchers doubles, pour réussir enfin à ramener les deux parties autour de la table des négociations et signer un accord de sortie de conflit cette semaine…
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live