Solidarité post-Fiona : immersion au sein d’un centre de collecte de dons pour les sinistrés

solidarité goyave
Grace à la solidarité des Guadeloupéens envers les sinistrés de Fiona, ces derniers trouvent de quoi se vêtir et les enfants ont le nécessaire pour poursuivre leur scolarité. Ceux qui ont tout perdu ont besoin de produits d’hygiène et d’entretien, mais aussi de denrées alimentaires. Telles sont les informations communiquées depuis le vaste centre de collecte de Goyave.

Le hall des sports "Teddy Riner", à Goyave, a été transformé en vaste site de collecte de dons, à destination des sinistrés de la tempête tropicale Fiona, qui a ravagé une partie de la Guadeloupe, dans la nuit du 16 au 17 septembre 2022.

Onze jours après le passage du phénomène cyclonique, l’élan ne faiblit pas, dans l’archipel ; jour après jour, des produits de première nécessité (produits pour l’hygiène corporelle et pour le nettoyage, nourriture, etc.), des packs d’eau et des vêtements affluent de toutes les communes, grâce aux actions conjuguées d’associations, d’acteurs publics et de simples citoyens émus de la détresse de ceux qui ont tout perdu en quelques heures.

C’est le cas de Chantal Delphine qui a trouvé, sur place, de quoi se vêtir, ainsi que ses enfants.

On a tout perdu et, s’il n’y avait pas ça, je me demande comment on serait. C’est important.

Chantal Delphine, sinistrée de la tempête Fiona

Pour faire vivre ces lieux, la mobilisation de volontaires était nécessaire. Parmi eux, il y a Liliane Norval.

L’après-midi, on est à peu près une dizaine, depuis le départ. Le matin, c’est un petit peu plus calme, parce qu’il y a beaucoup de gens qui travaillent.

Liliane Norval  bénévole

Pour ceux qui souhaitent faire un don, voici ce dont ont le plus besoin les bénéficiaires :

Nous voulons avoir particulièrement des denrées, des produits d’hygiène, des produits d’entretien (balais, serpillères, eaux de javel...) et si vous avez quelques petits appareils électroménagers, ce serait pas mal. Parce qu’au niveau des vêtements c’est bon, au niveau de tout ce qui est scolaire c’est aussi parfait, il y a eu une grande mobilisation pour ça.

Geneviève Gamer, adjoint au maire de Goyave, en charge de l'action sociale et solidarité

Un bel exemple de solidarité Ô combien nécessaire, en ces temps difficiles, pour une partie de la population.