Bac 2020 : Réactions mitigées en Guadeloupe après l'annonce de la validation par contrôle continu

éducation
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale ©France Bleu
Après l'annonce ce vendredi par Jean-Michel Blanquer de la validation du baccalauréat par contrôle continu en raison de l'épidémie de coronavirus, les réactions ne se sont pas fait attendre. Des réactions très mitigées dans les rangs des syndicats enseignants, des parents d'élèves et des lycéens. 
 
Du côté des syndicats enseignants, la FSU est la plus catégorique. Par la voix de son Secrétaire Général en Guadeloupe, Eddy Segur, elle s'oppose à la validation du Bac 2020 par contrôle continu intégral et demande au Ministre de l'Education de revoir sa copie.

Eddy Segur, FSU Guadeloupe

A l'UNSA éducation, on est plus modéré. Pour Gustave Byram, cette décision manque surtout de précisions, en particulier concernant les BTS. 

Gustave Byram, UNSA Education

Même demande de précisions de la part du secrétaire académique du SNCL Guadeloupe, Teddy Tancons. 

Teddy Tancons, SNCL

Du côté des Fédérations de parents d'élèves, on s'interroge également. Pour Michel Gédéon, Président de la Fapeg, il faut attendre d'avoir les modalités d'organisations.

Michel Gédéon, FAPEG

Des lycéens nous ont fait part de leurs réactions. Pour Sydgie en Terminale L, c'est une bonne chose mais pas pour Daniel en Terminale ES.
De son côté le recteur Mostapha Fourar a précisé qu’une épreuve de rattrapage pour les élèves de Terminales qui seront repêchés (ceux dont la moyenne oscille entre 8 et 10) sera organisée début juillet. La date de fin des cours a été fixée au 4 juillet 2020.

Mostapha Fourar, recteur d'académie

Les Outre-mer en continu
Accéder au live