Les couturiers de Guadeloupe se lancent dans la fabrication de masques pour enfants

coronavirus
Retour à l'école
Les couturiers de Guadeloupe se lancent dans la fabrication de masques en tissu dédiés au plus jeunes. Le nouveau protocole sanitaire de l'Education nationale, applicable pour la rentrée scolaire, impose en effet le port du masque aux enfants de plus de 11 ans. .
 
A la rentrée de septembre, les enfants de plus 11 ans devront obligatoirement porter le masque en classe.
 

(...) les élèves de plus de 11 ans doivent porter le masque de protection, dans les espaces clos et extérieurs, lors de leurs déplacements ainsi qu’en classe lorsque la distanciation d’un mètre ne peut être garantie et qu’ils sont placés face à face ou côte à côte.


Retrouvez ici le protocole sanitaire applicable dans les établissements scolaire à la rentrée 2020-2021 :
 

Guide sanitaire relatif à la rentrée scolaire 2020-2021


Depuis plusieurs semaines des voix s’élèvent partout en France pour dénoncer les importations en masse de masques dits « chirurgicaux ».

Les couturiers guadeloupéens se joignent à la clameur. Ils veulent en découdre avec ces importations et comptent bien donner du fil a retordre aux fabricants étrangers. Ils se sont donnés pour objectif de founir à la population guadeloupéenne les masques en tissu, indispensables. 

Dominique Virassamy, couturier et Président du SNEG (Sauvons Nous Entreprises de Guadeloupe) se bat pour la production locale. Il défend l’utilisation de masques en tissu made in Guadeloupe, moins polluants que les masques à usage unique. Il s'est lancé dans la fabrication de masques adaptés aux visages des enfants. Dominique Virassamy était dans le journal de 7h de Guadeloupe La 1ère. 
 

Les masques pour enfants seront à la charge des parents, a précisé le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer sur BFMTV. 
Lire ici, l'article de nos confrères de France Info. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live