Covid-19 : déploiement des centres de vaccination à destination des volontaires prioritaires

coronavirus la guadeloupe
Vaccin Covid-19 / coronavirus
Vaccination contre le coronavirus en milieu hospitalier (image d'illustration). ©Eddy Golabkan

Nouvelle phase dans la stratégie vaccinale développée contre la Covid-19 : à partir de ce lundi, la campagne s’ouvre aux plus de 75 ans, hors EHPAD, et aux personnes à la santé fragile, sur prescription. Plusieurs centres de vaccination sont à leur disposition.

Continuité

La campagne de vaccination se poursuit, en Guadeloupe, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy.

Les personnes âgées accueillies en établissements de santé et les professionnels de santé à risque ont eu la priorité, pour bénéficier de cette barrière à la Covid-19.
À ce jour, 345 personnes ont été vaccinées, chez nous, dont 261 soignants et 84 résidents d'Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), d'Unités de soins de Longues durées (USLD) et de Services de soins de suites (SSR)
gériatriques.
Ces opérations se poursuivent, en faveur des publics volontaires.
Les professionnels prioritaires sont ceux de plus de 50 ans ou qui présentent des comorbidités importantes, qu'ils exercent dans le secteur public ou en libéral : les acteurs de la sphère médico-sociale, les transporteurs sanitaires, les pompiers et les aidants professionnels.

Ouverture

Et, désormais, la stratégie des autorités sanitaires s'ouvre : dès ce lundi 18 janvier 2021, le vaccin est accessible à la population dite fragile, à savoir l'ensemble des aînés de plus de 75 ans (non-hébergés) et les personnes souffrant de pathologies graves ou chroniques adressées par leur médecin.

Une liste des maladies éligibles a d'ailleurs été dressée :

  • les cancers et maladies hématologiques malignes, en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • les maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • les transplantés d’organes solides ;
  • les transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • les poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • les maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (drépanocytose notamment) ;
  • la trisomie 21

Les personnes de plus de 65 ans et les patients souffrant d’une maladie chronique de plus de 50 ans pourront s’inscrire sur liste complémentaire via le numéro régional de prise de rendez-vous.

Préfecture / Agence régionale de la santé Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy


Modalités


Où ?

Cinq centres de vaccination accueillent les volontaires prioritaires, dès ce lundi :

  • le Centre hospitalier de Sainte-Marie, à Marie Galante ;
  • le Centre hospitalier de Capesterre-Belle-Eau ;
  • le Centre hospitalier de la Basse-Terre ;
  • l'Institut Pasteur de Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre ;
  • le Centre hospitalier "Louis Constant Fleming", à Saint-Martin.

D'autres centres doivent ouvrir incessamment, notamment à Saint-Barthélemy.
Il est également question de la création de centres de vaccination éphémères de proximité, en lien avec les maires et les professionnels libéraux.
La possibilité d'être vacciné à domicile, par des équipes mobiles est aussi émise. Cette formule nécessitera l'appui des Centres communaux d'actions sociales (CCAS). Les déplacements correspondants seront organisés en partenariat avec l’Union régionale des
professionnels de santé (URPS) et coordonnés par la plateforme TAP/RIPOSTE COVID19.

Quand ?

Quoiqu'il en soit, tout débutera par une prise de rendez-vous.
Une inscription qui peut se faire via son médecin traitant, en ligne sur le site Internet sante.fr, ou encore par téléphone au numéro de la plateforme TAP/RIPOSTE COVID19, le 0590.99.14.74 (du lundi au vendredi, de 8h00 à 17h00).

Dès lors, les candidats à la vaccination sont appelés, pour qu'un rendez-vous leur soit fixé, pour la première injection, mais aussi pour le rappel, à 28 jours d'intervalle.

N'oubliez pas votre carte vitale et votre carnet de santé !

L’organisation, la traçabilité et de la surveillance de la couverture vaccinale nécessitent la mise en oeuvre d’un traitement de données à caractère personnel nommé « Vaccin COVID » par la caisse nationale de l’Assurance Maladie.

Préfecture / Agence régionale de la santé Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy

 

 

​​​​​​​