guadeloupe
info locale

EUROPENNES 2019: Une guadeloupéenne figure sur la liste de la République en Marche

élections la guadeloupe
[ELECTIONS EUROPENNES] Une guadeloupéenne en 37ème position sur la liste de La République en Marche
Sarah Cabarrus Déroche, candidate aux européennes sur la liste "Renaissance" de la République en Marche ©Photo liste "Renaissance" (LaRem)
Sarah Cabarrus Déroche figure à la 37ème position sur la liste "Renaissance" de la majorité présidentielle pour les élections européennes de mai prochain. 
Une guadeloupéenne en 37ème position sur la liste « Renaissance » de La République en Marche, le parti présidentiel. Il s’agit de Sarah Cabarrus Déroche. 
Une liste qui a révélé les 49 derniers noms de candidats pour ce scrutin européen ce mercredi 24 avril. Les élections européennes doivent avoir lieu le 25 mai prochain en Guadeloupe, une journée avant le reste de la France.
La République en Marche a placé cette abymienne à la 37ème position sur une liste de soixante dix neuf noms. Il y a quelques semaines, lors de la présentation des trente premiers candidats de cette liste de la majorité, les observateurs ont noté l’absence de guadeloupéens aux places éligibles. LaRem a fait le choix d’une candidature de l’île de la Réunion, en 10ème position. Il y a aussi un candidat martiniquais dans la première tranche (24ème place). Sarah Cabarrus Déroche fait partie de la seconde vague dévoilée ce mercredi, à un peu plus d’un mois de l’unique tour de scrutin de ces élections européennes.
Dans sa présentation, elle se dit engagée pour la préservation de l’environnement, au sein de Cap Horizon 2020, un mouvement local des Abymes. Elle chemine aussi avec Olivier Serva a Eko Zabym. Olivier Serva est député LaRem (élu dans la 1ère circonscription de la Guadeloupe) et président de la délégation outre-mer de l’Assemblée Nationale. Du point de vue de l’analyse politique, c’est un signal fort de la République en Marche pour les prochaines municipales aux Abymes.
Au vu des derniers sondages d’intentions de vote, cette position ne permettra pas à Sarah Cabarrus Deroche de siéger à Strasbourg au Parlement Européen.
 
Publicité