guadeloupe
info locale

Les films antillais et caribéens à l'affiche

festivals la guadeloupe
film
Euzhane Palcy et Christian Lara, réalisateurs, pionniers du film antillais
Le Cinéstar fait son festival du Film. C'est la 3ème édition. Jusqu'au 15 octobre, sept courts-métrages sont en lice pour le prix du jury. Le prix du public se fera à la fin de chaque séance.  Il y aura des longs-métrages, fictions, documentaires. Au total, cinq prix seront décernés mardi.
"On reçoit beaucoup de films de toutes parts mais est-ce représentatif de notre réalité", Christelle Théophile, directrice du Cinéstar Guadeloupe. Voilà posée la philosophie du festival du film, installé au complexe cinématographique des Abymes depuis mercredi. 
Nous nous sommes dit, pourquoi ne pas nous retrouver autour de nos valeurs ?"

La programmation reflète notre identité guadeloupéenne, notre métissage


"Des histoires qui nous ressemblent dans l'espoir qu'elles nous rassemblent". Tout est dit dans cette phrase selon Christelle Théophile. Nous avons tous une part de l'Afrique en nous, de l'Amérique Latine et de la Caraïbe. La Guadeloupe est à la croisée des continents et de l'Histoire."

La Guadeloupe produit essentiellement des courts-métrages

 

Les nouveautés de la 3ème édition: tables rondes , 2 brunchs-conférences, une masterclass, les apéros ciné


Les réalisateurs ont pu dès le mois de Juin nous envoyer leurs oeuvres. Fin Août, la sélection a été dévoilée.

Les conditions : Etre originaire des îles francophones de la Caraïbe
Pour les courts-métrages : le thème épouvante et Mythes Créoles à réaliser après novembre 2017, durée, pas plus de 25 minutes.
 

Les pionniers du cinéma antillais


Euzhan Palcy et Siméon version 4k
Réalisatrice, récemment mise à l'honneur au festival international du film et de l'art Caribbean Lens à Hollywood, à son actif "Rue Cases Nègres", "la messagère", "Une saison blanche et sèche","The Killing Yard" et "Siméon". Elle revient avec une version Conte, remasteurisée.

Christian Lara
Considéré comme "le père du cinéma antillais", parmi ses oeuvres "Sucre amer", "1802 l’épopée guadeloupéenne" ou" Coco-la fleur, candidat". Pour ce festival, son Film "Yafa, le pardon" a été diffusé en avant-première. 

 

Julien Dalle et Harry Roselmack pour 2 brunchs Conférences

Demain samedi, Julien Dalle nous parlera de son parcours. Il présente "Secret de Famille" avec Firmine Richard en tête d'affiche.
Dimanche, Harry Roselmack, journaliste, réalisateur échangera sur son film "Fractures" sorti en 2017 en VOD et ses difficultés.
 

Les temps forts 

vendredi 11 octobre : Cinéstar Latin Days
- samedi 12 octobre : Cinéstar Kréyòl Days
brunch créole « Didiko » animé par Julien Dalle, suivi de la projection de Secrets de famille.
.
- dimanche 13 octobre : Cinéstar Africa Days
Brunch « Né pour briller », animé par Harry Roselmack
• Lundi 14 octobre, à 18h30 : table-ronde « vers une industrie du cinéma antillais ? »
• Mardi 15 octobre : remise des prix et cérémonie de clôture.

Le Jury: Stéphanie James (Réalisatrice), Daly (Chanteur), Frédéric Théobald (Cycliste), Claire Dia (Journaliste), Samuel Chauvin (Promenades films), Sidiki Bakaba (Acteur, Comédien, Metteur en scène).

En lice pour le prix du Jury, courts-métrages:

Visiteur nocturne (Alixe Lautric), À la tienne (Ludovic Annette), Un week-end endiablé (Dicken's Thicot), Gwadloopean Nightmare (Gary Rouyard), Vyé rèv (Junsunn Lo), Du côté d'Abraham (Olivier Kancel) et On men ka lavé lot (Anthony Pelage-Castard et Jiovann Felsina). 
Publicité