Vacances 2020 : les centres de loisirs ont du mal à gérer l'après Covid-19

vacances
centre de loisirs
©Rodrigue Lami
Après deux mois de confinement et une courte reprise scolaire, en ce début de vacances, beaucoup de centres de loisirs n'ont pas ouvert leurs portes. Le protocole sanitaire est jugé parfois trop contraignant, pour les animateurs. Seuls les clubs de sport semblent tirer leur épingle du jeu. 
Habituellement, dès la fin des cours, les centres de loisirs prennent le relais pour s'occuper des enfants le temps des vacances. Cette année beaucoup ont choisi de rester fermés, jugeant trop contraignantes les mesures sanitaires à mettre en place. Ceux qui s'en tirent le mieux sont donc ceux qui proposent des activités sportives en exterieur. 
 

Une nouvelle organisation

Pour les activités extérieures, il n'y a pas de règle de distance à respecter. Alors dans ce centre de loisirs, on a parié sur l'organisation pour essayer de limiter les contatcs entre les enfants. Des petits groupes qui alternent les activités avec un éducateur. Ce matin là pour un des groupes c'était Roller !
Rller
©Rodrigue Lami
Pour un autre groupe, c'était surf ou encore tennis. Puis les groupes changent d'activité. 
tennis centre de loisirs
©Rodrigue Lami

Signaler un enfant malade

L'autre point important pour ce club de sport c'est le contrat de confiance passé avec les parents. Si un enfant a de la fièvre, ou présente des symptômes, les parents doivent le signaler immédiatement au club et garder l'enfant à la maison. Lorsque les enfants sont regroupés, les animateurs ont pour consigne de veiller quand même à certaines mesures, lavage de mains, pas plus de quatre enfants par table... 

A voir le reportage de Marie-Lyne Plaisir et Rodrigue Lami qui ont rencontré Alan Suero-Gonzales, éducateur sportif, Sandrine Gueyraud, Directrice d'un Club de tennis et Marie-Noelle Reimonenq, Directrice d'école de musique et de centre de loisirs artistique. 
©guadeloupe

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live