Mobilisation pour l'eau en Sud Basse-Terre : Dlo Sé Lavi !

eau potable la basse-terre
Dlo Sé Lavi
©Thierry Philippe
Mobilisation ce jeudi de la nouvelle association «Dlo Sé Lavi» qui fait partie du LKP. Ses objectifs, défendre les intérêts matériels et moraux, conseiller et accompagner les usagers de l’eau du Sud Basse-Terre. Dans sa ligne de mire, la Communauté d'Agglomération Grand Sud Caraïbes (CAGSC).
 
Pour sa première sortie sur le terrain, l’Association «Dlo Sé Lavi» du Sud Basse-Terre, a choisi de bloquer l’accès du centre de paiement de la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbes, la CAGSC. Pour rendre visible cette action, des bouteilles vides ont été accrochées à la barrière d’entrée du site et plusieurs dizaines d’entre elles ont été symboliquement renversées. Les responsables de l’Association «Dlo Sé Lavi» - Sud Basse-Terre entendent ainsi faire prendre conscience aux abonnés qu’ils payent une eau non potable, de plus sujette à des coupures intempestives.
dlo sé lavi
©Thierry Philippe
Une autre association, «Nou Vlè Bon Dlo», de l’agglomération Riviera du Levant, a fait le déplacement pour soutenir la manifestation. Les abonnés redevables à l'agence de l'eau de la CAGSC ne voient pas d’un mauvais œil cette action. Certains ont même décidé de reporter le paiement de leur facture.

"Si l'eau n'est pas bonne à boire, ce n'est pas la peine de payer." Paroles d'usager

L'Association, elle, est en attente, jusqu’à ce jour, d’un retour de courrier du Président de la CAGSC, Joël Beaugendre. Ce dernier a adressé aux journalistes une invitation à une conférence de presse demain à 10h à la CAGSC afin d'évoquer "la problématique de l'eau dans le Sud Basse-Terre".

Invitation Conférence de presse sur la problématique de l'eau

Il est clair qu'en l’absence de réponses fortes, les adhérents de l'Association entendent bien intensifier leurs actions sur le terrain.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live