Couvre-feu de 20h à 5h : nombreux contrôles routiers, mercredi soir, partout en Guadeloupe

coronavirus petit-bourg
Contrôles routiers couvre-feu 05082021
©Jean-Charles Théobald
Il ne fallait pas tarder, hier soir, pour regagner son domicile, sauf motif impérieux : le couvre-feu avancé est entré en vigueur, dès 20h00, conformément à l'arrêté préfectoral et à l'annonce du représentant local de l'Etat, lundi dernier. Dès lors, les gendarmes ont procédé à des contrôles.

Il fallait montrer patte blanche, ce mercredi 4 août 2021, après 20h, pour pouvoir circuler dans l'archipel guadeloupéen.

Des contrôles dès le premier soir de couvre-feu avancé à 20h

De nombreux dispositifs de contrôles routiers ont été érigés, sur plusieurs axes clé du territoire. Les gendarmes y vérifiaient principalement les attestations de déplacement dérogatoires et les justificatifs des motifs impérieux, que les usagers devaient impérativement avoir en leur possession, pour ne pas être verbalisés.

L'exemple au rond-point de Montebello, à Petit-Bourg :

©Jean-Charles Théobald - Guadeloupe La 1ère

En effet, c'est hier que le couvre-feu avancé à 20h (contre 21h précédemment) est entré en vigueur, jumelé à un confinement parti pour durer trois semaines.

Les motifs dérogatoires

Les déplacements sont donc désormais interdits, de 20h à 5h, et au-delà de 10 kilomètres de son domicile, à moins que les sortie entrent dans l'un des cadres ci-dessous :

  • Déplacements à destination ou en provenance :

- du lieu d'exercice ou de recherche d'une activité professionnelle et déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
- des établissements ou services d'accueil de mineurs, d'enseignement ou de formation pour adultes ;
- du lieu d'organisation d'un examen ou d'un concours.

  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats, des retraits de commandes et des livraisons à domicile.
  • Déplacements pour effectuer des consultations, examens, actes de prévention et soins ne pouvant être assurés à distance et pour l'achat de médicaments.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires, pour la garde d'enfants, ainsi que pour les déménagements.
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et, le cas échéant, de leur accompagnant.
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ou pour se rendre dans un service public ou chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance.
  • Participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.
  • Déplacements à destination ou en provenance d'un lieu de culte.
  • Participation à des rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public qui ne sont pas interdits en application de l'arrêté préfectoral.
  • Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis l’aéroport dans le cadre de déplacements de longue distance relevant de l'un des motifs mentionnés au présent article.

L'ensemble des documents nécessaires, pour prouver que l'on se déplace dans le respect de ces directives, sont téléchargeables sur le site de la préfecture de la Guadeloupe.