Intervention des forces de l'ordre, alors qu'un forcené de 22 ans, armé, s'est enfermé chez lui, à Maudette

faits divers
Forcené à maudette
©Alexandre Houda
Un homme de 22 ans, connu de la justice et pour ses antécédents psychiatriques, s'était retranché chez lui, à Maudette/Sainte-Anne, après avoir menacé sa maman avec une arme à feu. Celle-ci a pu s'échapper et appeler les secours. Les gendarmes ont délogé le forcené sans bobo, après plusieurs heures.

L'intervention

Ce vendredi 27 novembre 2020, un jeune homme, âgé de 22 ans, s'est retranché, à son domicile de Maudette, à Sainte-Anne. Il était armé et en crise. Selon toute vraisemblance, ce jeune garçon, connu pour ses antécédents psychiatriques, serait en rupture de traitement.

Tout a commencé, en fait, hier soir. La mère du forcené a signalé aux forces de l'ordre que son fils était extrêmement menaçant, envers elle. Celle-ci a réussi à s'échapper et à s'éloigner du jeune homme, en possession d'une arme à feu. Elle a alors été mise en sécurité.
Mais il est revenu, ce vendredi, toujours armé et s'est enfermé, à l'intérieur de la maison qu'il partage avec sa maman. Il menaçait d'y mettre le feu.
C'est alors qu'en tout début d'après-midi, les forces de l'ordre ont déployé un lourd dispositif, sur place.
Des équipes du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS), du Service d'aide médicale urgente (SAMU) et des représentants de la municipalité étaient aussi présents.
A alors débuté une longue phase de négociations.

Vers 18h00, l'intervention s'est accélérée. Des détonations ont retenti. Une tentative pour déloger le forcené, qui n'a pas été concluante.
L'objectif des autorités était d'éviter qu'il y ait la moindre victime, ni l'imprévisible garçon, ni parmi les hommes de la gendarmerie.

C'est évidemment une opération délicate. Quelqu'un qui est armé, enfermé. On va d'abord s'assurer de sa bonne santé. Dans ce genre de situation, il ne faut pas se précipiter. il faut être patient. 

Patrick Desjardins, procureur de la République de Pointe-à-Pitre

Et, effectivement, ce n'est qu'à 21h00 que l'homme s'est rendu, sans dommage de part et d'autre.
Il a été pris en charge par les pompiers, afin d'être conduit à l'hôpital, pour y être examiné, avant son transfert à la gendarmerie.
Sa mère, quant à elle, a aussi pu retourner chez elle.
 

Un garçon pointé du doigt par le voisinage

Concernant le profil du forcené, c'est une terreur dans le quartier, régulièrement menaçant envers ses voisins, avec ou sans arme (arme à feu ou arme blanche). Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les forces de l'ordre se déplacent à Maudette, pour des faits qu'il aurait commis : larçins, nuisances de toutes sortes, agressions verbales... il a même récemment érigé un barrage, sur la route, pour une raison inconnue. Même lorsqu'il était mineur, le garçon faisait parler de lui, à Maudette / Sainte-Anne.
Forcené Maudette 27/11/2020
©Alexandre Houda
Forcené Maudette 27/11/2020
©Alexandre Houda
Forcené Maudette 27/11/2020
©Alexandre Houda
Forcené Maudette 27/11/2020
©Alexandre Houda
Les Outre-mer en continu
Accéder au live