Ce samedi, le conseil municipal de Sainte Rose se choisit un nouveau maire

politique
Mairie de Sainte-Rose
Depuis l'invalidation de Claudine Bajazet pour cause d’inéligibilité, les négociations, les tractations, vont bon train. Les élus tentent de sortir du lot le meilleur d’entre eux pour occuper le fauteuil laissé vacant. A ce jeu-là,le socialiste Adrien Baron semble être le mieux, mais rien n'est joué

Bien malin celui qui pourrait faire un pronostic fiable sur l'issue du scrutin de samedi. 
L'explosion de la majorité, le rôle des opossants boostés et l'influence des grandes formations politiques, autant de choses qui compliquent d'heure en heure les statégies et les plans des éventuels candidats en lice pour le poste de maire.

Même inéligible, Claudine Bajazet dispose encore d'une dizaine de fidèles au sein du conseil municipal.
En face d'eux, Adrien Baron, l'ennemi désigné inscrit au Parti Socialiste comme Claudine Bajazet mais désormais vice-président du Département présidé par le GUSR Guy Losbar.

Discussions et tractations

Les deux groupes qui ont entamé depuis plusieurs jours des tractations avec des opposant de 2020, comptent un à un les ralliements et les désistements.

L'équipe Bajazet se serait sérieusement rapprochée de Fauvert Savan qui compte quatre élus au sein du conseil municipal. 
De l'autre côté, Adrien Baron pourrait disposer du soutien des élus du groupe Yacou le jour du vote.

En définitive, l'alliance Baron-Yacou disposerait actuellement d'une majorité absolue avec 18 sièges contre 15 pour le groupe Bajazet-Savan. Fauvert Savan ou, à défaut, Joseph Séné, pourrait être le candidat de ce groupe pour prendre la suite de Claudine Bajazet.
Les discussions vont donc bon train à Sainte-Rose pour savoir qui d'Adrien Baron, Fauvert Savan ou même Joseph Séné, sera le prochain maire de la commune. La réponse sera connue dés samedi prochain