L'élection de Claudine Bajazet à la tête de la mairie de Sainte Rose en sursis devant le Tribunal Administratif

mairie sainte rose (guadeloupe)
Claudine Bajazet, maire de Sainte-Rose

C'est tout le financement de la campagne électorale de 2020 de Claudine Bajazet qui était passé au crible par le Tribunal Administratif de la Guadeloupe. Pour le Rapporteur Public, le maire de Sainte Rose doit démissionnée et être frappée de trois ans d'inéligibilité

Il faudra attendre la semaine prochaine pour connaître la décision de Tribunal Administratif de la Guadeloupe sur le dossier des comptes de campagne de Claudine Bajazet, la maire de Sainte Rose. Claudine Bajazet est accusée de financement illégal de sa campagne lors des élections municipales de 2020. 

L'enquête avait été menée par la Commission Nationale des Comptes de Campagne et du Financement Politique. Ses conclusions l'avaient alors conduite à requérir le jugement de cette affaire par le Tribunal Administratif de la Guadeloupe. Elle estime en effet que d'importantes sommes de recettes et de dépenses n'ont fait l'objet d'aucune déclaration dans le cadre des comptes de campagne de la candidate Bajazet l'an dernier. Des menus dépenses selon la maire de Sainte Rose sans aucune incidence sur ces comptes.

Pour autant, le Rapporteur Public a choisi d'appuyer les conclusions de la Commission Nationale des Comptes de Campagne : il demande que la démission du maire et son inéligibilité pour trois ans soient prononcées par le Tribunal Administratif.

VOIR : Reportage de Thierry Philippe :