Sainte-Rose : l'installation en catimini d'une antenne relais provoque la colère des riverains

environnement sainte rose (guadeloupe)
Honte à l'antenne sauvage ! (Plessis Nogent, Sainte-Rose)
©Eddy Golabkan

Impossible de la rater : une antenne relais destinée à la téléphonie mobile trône sur un site naturel protégé de la section Plessis-Nogent, à Sainte-Rose, depuis lundi dernier. Les riverains dénoncent sont installation sans concertation, à 6 m des habitations. Ils exigent qu'elle soit déplacée. 

Non à l'antenne relais au cœur de nos habitations !

Tel est le slogan scandé par les membres du Collectif des habitants de Vinty-Plessis Nogent, à Sainte-Rose, ce samedi 15 mai 2021. Ils dénoncent l'installation, "en deux temps trois mouvements", d'une antenne relai de 30 mètres de hauteur, dans l'environnement immédiat de leur quartier résidentiel, pour les besoins d'un opérateur téléphonique.

©Eddy Golabkan - Guadeloupe La 1ère

 

Des riverains solidaires et déterminés

Les membres du collectif des habitants de Vinty-Plessis Nogent, une association de riverains qui s'est créée pour l'occasion, entendent faire déplacer, au plus vite, cet équipement, à plus de 300 mètres de toute habitation. Car, pour le moment, la maison la plus proche est à seulement 6 mètres, de l'antenne controversée.

C'est pour ma santé et pour la santé de tous les habitants d'ici ! (...) Nous voulons que cette antenne soit déplacée !

Lucianise Letang, membre du collectif des habitants de Vinty-Plessis-Nogent, à Sainte-Rose

Par ailleurs, l'érection de l'antenne relais s'est faite sans aucune concertation, ni aucune information préalable et en toute discrétion, en l'espace de deux heures, le lundi 10 mai 2021.

An dé klik, twa mouvman yo ja monté on gran pilone konsa (...) sa vlé di ni on biten yo ka kaché !

Daniel Pierre, membre du collectif des habitants de Vinty-Plessis-Nogent, à Sainte-Ros

©Eddy Golabkan, Rémi Defrance - Guadeloupe La 1ère

Cette opération est synonyme de manque de considération, voire de manque de respect des riverains, ce qui est intolérable, pour ces derniers.

C'est le peuple qui décide ! Aujourd'hui, si les personnes limitrophes disent qu'elles ne sont pas d'accord, forcément, avec tous les vices de formes qu'il y a eu, celui qui l'a édifiée comprendra qu'il faut qu'il enlève ça, à proximité des maisons.

Pierre Uneau, président de l’association "Nord-Basse-Terre-Environnement

©Eddy Golabkan, Remi Defrance - Guadeloupe La 1ère

 

La problématique environnementale du site soulevée

Il y quelques années, la mer accédait jusqu'à ce site qui, depuis, a été comblé notamment pour la construction d'une zone commerciale.
La partie restée vierge de cet espace est inscrite à l'inventaire du patrimoine naturel, selon Eric Hetmanski, membre du collectif des habitants de Vinty-Plessis-Nogent.
Or, c'est là, où des tortues et des centaines d'espèces d'oiseaux viennent pondre, que trône désormais l'antenne de 30 mètres...

La qualité environnementale, ici, est prépondérante ! (...)

Ce sont des lieux de ponte ! 140 espèces d'oiseaux protégés, dont certaines en voie de disparition, passent tous les jours au-dessus de cette antenne.

C'est un procédé de voyou qui a été mis en place ! 

Eric Hetmanski, membre du collectif des habitants de Vinty-Plessis-Nogent

©Eddy Golabkan, Remi Defrance - Guadeloupe La 1ère

Les membres du Collectifs des habitants de Vinty-Plessis-Nogent font circuler une pétition, afin d'obtenir gain de cause, auprès des autorités locales.

Ils entendent rester mobiliser, jusqu'à ce que cette antenne ne gâche plus leur cadre de vie.

Diaporama de la manifestation

Pa biswen lantèn !
L'antenne relais a été installée, lundi 10 mai, en deux heures. ©Florence Péroumal
Pa biswen lantèn !
La plus proche habitation est à 6 mètres de l'antenne ©Eddy Golabkan
Pa biswen lantèn !
L'antenne relais surplombe toute une zone résidentielle ©Collectif des Habitants de Vinty-Plessis-Nogent
Pa biswen lantèn !
Ils étaient plusieurs dizaines mobilisés, samedi 15 mai. ©Eddy Golabkan
Pa biswen lantèn !
Ils étaient plusieurs dizaines mobilisés, samedi 15 mai ©Eddy Golabkan
Pa biswen lantèn !
Une pétition a été signée, pour le retrait de l'antenne relais ©Remi Defrance
Pa biswen lantèn !
©Remi Defrance