publicité

Blaise Aldo est déclaré inéligible pour une durée de trois ans

Le Conseil Constitutionnel se prononçait aujourd'hui sur la situation de Blaise Aldo, candidat à l'élection sénatoriale du 24 septembre 2017. N'ayant pas pu examiner ses comptes de campagne, le Conseil l'a déclaré inéligible pour une durée de trois ans

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Le Conseil Constitutionnel avait été saisi le 23 avril 2018 par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. Cette saisine portait sur la situation de Blaise Aldo, candidat à l'élection sénatoriale du 24 septembre 2017.  Le Conseil a considéré que Blaise Aldo a obtenu au moins 1 % des suffrages exprimés à l'issue du scrutin dont le premier tour s'est tenu le 24 septembre 2017. Or, à l'expiration du délai prévu à l'article L. 52-12 du code électoral, soit le 1er décembre 2017 à 18 heures, Blaise Aldo n'avait pas déposé de compte de campagne alors qu'il y était tenu. Il n'avait pas davantage produit une attestation d'absence de dépense et de recette établie par un mandataire.
De ce fait, le Conseil Constitutionnel a déclaré Blaise Aldo inéligible en application de l'article L.O. 136-1 du code électoral pour une durée de trois ans à compter de la présente décision prise ce jour.
Ancien député européen et ancien maire de Sainte Anne, l'homme comptait repartir dans le combat politique et était en train d'amorcer un rapprochement avec le Rassemblement National de Marine Le Pen, probablement en vue des prochaines élections européennes. La décision du Conseil Constitutionnel réduit désormais à néant ses prétentions.
VOIR 
BLAISE ALDO INELIGIBLE


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play