Bonne fête aux papas !

vie locale
famille avec des jeunes adultes
Ce dimanche 21 juin, c’est la fête des pères. Une fête commerciale selon certains. Il existe bien un lien avec la notion de commerce, mais la célébration porte également d’autres origines, confessionnelles cette fois.
 

Pas de loi pour les papas

Les pères sont fêtés mais ce rendez- vous annuel ne fait pas l’objet d’une loi en France. En fait, la célébration « renaît » sous Vincent Auriol en 1952 cependant ses origines remontent à bien avant. Elle date du XVe  siècle et correspond à la Saint- Joseph, père non biologique de Jésus.
Selon le calendrier catholique, c’est donc le 19 mars que les pères étaient célébrés.
En Italie, en Espagne et au Portugal la fête des pères a d’ailleurs toujours lieu à cette date. En France où elle était célébrée dans le même contexte, elle « disparaît » au moment de la séparation de l’église et de l’Etat, en 1905.

Contrairement à la fête des pères la fête des mères, célébrée le dernier dimanche du mois de mai, fait l’objet d’une loi : la loi n°50-577 du 24 mai 1950, toujours sous le président Vincent Auriol.

 

Une marque de briquets

C’est sous l’impulsion de la marque Flaminaire que la fête des pères revient en France en 1952. Il était alors question de vanter les mérites de « l’homme moderne » en y associant un objet devant être un cadeau idéal pour la circonstance : un briquet.

 

Une « impulsion » américaine

Avant le retour de la fête des pères telle que nous la connaissons en France, il est à noter que parmi les premières célébrations qui revêtaient un caractère non religieux, figure le « Father’s day » (le jour des pères) aux états- unis d’Amérique.
Une fête célébrée dès la première décennie du XXe siècle et qui sera finalement reconnue comme « official holiday », littéralement « vacances officielles », par le président Richard Nixon, le 24 avril 1972.

 

Commerciale, mais pas seulement

En France la fête des pères est célébrée le troisième dimanche du mois de juin. Sa seconde origine, commerciale, est indéniable malgré tout elle conserve pour certains de ceux qui la célèbrent les caractéristiques imputées à Saint- Joseph. Ce dernier est dans la religion catholique le patron des pères de familles et des travailleurs, associé aux qualités d’écoute, d’effacement et de silence.

Ecoutez ces quelques avis sur la fête des pères recueillis par Alexandre Houda :

Micro- trottoir fête des pères


Bonne fête à tous les papas avec ou sans cadeau, tant que demeurent l’amour et la bienveillance !
Les Outre-mer en continu
Accéder au live