La campagne sucrière va démarrer mercredi prochain à Marie-Galante

agriculture
canne à Marie-Galante
©M. M. Ponet
La date du 28 février (arrêtée le 8 février en Comité de liaison) a été confirmée hier lors d’une réunion de coordination entre la SRMG, les planteurs et les opérateurs de récolte de l’île.
Les balances de Grand’Anse ouvriront donc mercredi. L’usine délivrera les bons de coupe dès ce samedi. Les prévisions de récolte, estimées dans un premier temps à 104 000 tonnes sur la grande galette, ont été réajustées à 92 000 tonnes.
Pour Gardel, la date de démarrage, envisagée pour demain, ne sera pas tenue, comme on s’y attendait. Les négociations se poursuivent entre l’Interprofession (planteurs et usiniers) et la DAAF, sur le volet B de la convention canne 2016-2022, c’est-à-dire la période à partir de la campagne 2018 (depuis la fin des quotas sucriers). Une nouvelle réunion a eu lieu hier après-midi, au siège de la DAAF à Saint-Claude, sur l’évolution de « l’aide à la garantie de prix », versée par l’Etat sur chaque tonne de canne. Pas d’augmentation pour 2018. Mais pour 2019, la DAAF propose d’augmenter cette aide pour les agriculteurs à titre principal, mais de la diminuer pour les agriculteurs à titre secondaire. Les planteurs ont du mal à accepter cette option. Les positions entre les deux parties se sont toutefois rapprochées au fil des négociations. Une nouvelle rencontre est prévue demain.