Carême : un chemin d'humilité pour les Catholiques

religion
Entrée en Carême à Pointe-à-Pître
Mgr. Jean-Yves Riocreux remettant les cendres aux fidèles à Pointe-à-Pître ©FJO.

Ce mercredi marque l'entrée en Carême pour l'Eglise Catholique. Un temps fort pour les fidèles qui s'ouvre comme chaque année avec une célébration des cendres qui invite les croyants à être encore plus des signes d'Amour au milieu d'une société malmenée par la pandémie

Eglise Saint Pierre et Saint Paul à Pointe-à-Pître ce mercredi matin. Un mercredi particulier pour les Catholiques puisque c'est le jour de leur entrée en Carême. Pour l'occasion, c'est l'évêque Jean-Yves Riocreux qui officie. 

Dans le message qu'il souhaite partager avec les fidèles présents et de manière générale, avec tous les catholiques du diocèse, il les invite à rendre permanente la présence de Dieu dans leur vie.

Merveille de cet Evangile qui nous montre ainsi, au contraire de ceux qui se mettaient en spectacle, pharisiens de l'Evangile, et nous aussi qui avons cette tentation de vivre ou bien de nous présenter en homme qui suit la voie de Dieu alors que tout cela doit se faire dans la plus grande discretion

Un champ que le Pape François, ce mercredi matin, a décrit comme un chemin d'humilité puisque le Carême est une

« descente humble au-dedans de nous-mêmes et vers les autres » sur la « voie de l’humilité... Le Salut n’est pas une escalade pour la gloire, mais un abaissement par amour »

Entrée en Carême à Pointe-à-Pître 2
©FJO.

Dans la paroisse Saint Pierre et Saint Paul, ce temps fort de l'année a d'ailleurs été placé sous l'empreinte du message du Pape François pour ce Carême, un message qui fait résonnance avec la dernière encyclique du Pape, "Tous frères" : 

Dans ce contexte d'inquiétude que nous vivons, où tout apparaît fragile et incertain, parler d'espérance pourra sembler provocateur...

Pendant ce Carême, appliquons-nous à dire des mots d'encouragements qui réconfortent qui fortifient, qui consolent, qui stimulent au lieu de paroles qui humilient, qui attristent, qui irritent, qui dénigrent.

 

Une voie donc de conversion pour ceux qui se pensent déjà convertis, un chemin d'humilité que le curé de la paroisse du Raizet résume ainsi :

P. Thierry Saint Clair curé de la paroisse Saint Michel du Raizet

Citant encore le Pape, l'évêque n'avait pas manqué de rappeler aux fidèles de son diocèse l'une des voies de ce chemin d'humilité pour qu'ils l'empruntent à partir de ce jour : 

"Parfois, pour offrir de l'espérance, il suffit d'être "une personne aimable(...) qui laisse de côté ses anxiétés et ses urgences pour prêter attention, pour offrir un sourire, pour dire une parole qui stimule, pour rendre possible un espece d'écoute au milieu de tant d'indifférence"

Nul doute que, même s'il n'y avait que les catholiques à vivre ces mots au cours du Carême, le visage de la Guadeloupe et plus généralement celui du monde commencerait à changer.

Entrée en Carême au Raizet
Paroisse Saint Michel du Raizet, ce mercredi des cendres ©R. Malety

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live