Carius l'application qui révolutionne le transport sanitaire

santé
Vincent Rosan est le porte-parole du nouveau Groupement Momentané d'Entreprise
Le Groupement Momentané d'Entreprise (GME) rassemble les ambulanciers et transporteurs assis de Guadeloupe
Carius, plateforme de gestion des transports sanitaires, activée depuis 2015 sur le territoire national est arrivé en Guadeloupe. Les transports sanitaires seront optimisés par cet outil qui augure la digitalisation du secteur. Rencontre avec Rosan Vincent, porte-parole du nouveau GME.
Guadeloupe 1ère : Concrètement, comment fonctionne l'application Carius ?

Rosan Vincent : Carius fonctionne exactement comme Uber par exemple. Quand vous commandez un transport, vous pouvez savoir où il se trouve, quand il va pouvoir venir vers vous ainsi que le montant de la course. Carius c'est cela. Désormais les cliniques et hôpitaux qui entrent dans le réseau pourront programmer, via l'application, leurs demandes de transport sanitaire. Le professionnel de santé saisit les informations du patient à transporter et, selon la zone de prise en charge, une alerte est envoyée à toutes les entreprises de transport. Elles ont un certain temps pour se positionner et accepter ou pas la mission.

Guadeloupe 1ère : Qu'est-ce-que ça change par rapport au fonctionnement habituel ?

Rosan Vincent : Cette application est vraiment révolutionnaire pour nous. Elle permet de rationnaliser et d'optimiser la prise en charge des patients. Les demandes sont programmées selon un code couleur. Vert pour des demandes de plus de 48h, orange pour des demandes de 24h et rouge pour les demandes urgentes. Pour plus de lisibilité, la Guadeloupe a été découpée en trois zones. Ce dispositif met aussi beaucoup plus de justice dans le système et évite le monopole de certaines sociétés de transport avec les hôpitaux.

Guadeloupe 1ère : Pourquoi avoir créé un groupement momentané d'entreprises ?

Rosan Vincent : Pour que Carius ait un impact sur notre organisation, il fallait aussi mutualiser l'organisation au local des transporteurs. Nous avons donc tenu à impliquer tout le monde. Les ambulanciers, le transport assis professionnalisé (TAP) mais aussi les taxis et VSL afin qu'il y ait toujours une solution de transport à offrir aux structures hospitalières. La création d'un groupement momentané d'entreprise (GME) nous semblait la meilleure option.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live