Carrières de Deshaies : un accord de fin de conflit signé

emploi
fin de conflit carrière deshaies

Après plusieurs séances de médiations, la direction et les représentants du personnel UGTG de la Sablière SADG ont signé un accord de sortie de conflit.

Ils ont enfin réussi à se mettre d'accord. Après trois mois de grève à la Société antillaise de granulat (SADG), un accord de fin de conflit a été signé vendredi 12 mars, à 20h30, entre la direction et les représentants du personnel affiliés à l'UGTG de la sablière SADG.

Les travailleurs de Deshaies et l'UGTG se sont félicités de cet accord de sortie de crise par lequel ils ont obtenu :

  • Une aide de 1800 euros bruts pour chaque gréviste
  • Des primes exceptionnelles de 1500 à 2500 euros bruts liées à l'activité
  • Cinq jours de congés retenus
  • Un report ou le paiement des congés 2020 restants
  • L'abandon des poursuites et des liquidations d'astreintes

A travers un communiqué, le président de Région, Ary Chalus, s’est positionné aux côtés du Département et des services de la préfecture en tant que médiateur de ce conflit, en saluant cette démarche.

Notre objectif commun est de favoriser et de promouvoir le dialogue avec les partenaires sociaux.

Ary Chalus, président de Région

 

Par ailleurs, la Région s'est engagée à accompagner les salariés de la SADG dans leur demande de montée en compétences et de formation continue.

Les nombreux chantiers des collectivités vont ainsi pouvoir reprendre après plusieurs semaines de ralentissement, voire d'interruption.

Josette Borel-Lincertin, présidente du conseil départemental de la Guadeloupe

 

De son côté, le Département se réjouit aussi de cette signature avec l'espoir d'une issue également favorable, dans le dialogue, dans l'autre carrière, à Gourbeyre.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live