Le chantier de transformation du rond-point de Perrin va bon train

travaux publics
Rond-point de Perrin : visite de chantier d'une délégation du conseil régional, ce 3 août 2020
Rond-point de Perrin : visite de chantier d'une délégation du conseil régional, ce 3 août 2020 ©Bruno Pansiot-Villon
Un temps freiné par la crise du coronavirus, le vaste chantier du rond-point de Perrin, aux Abymes, est reparti de plus belle. Parmi les objectifs : impacter le moins possible les riverains et les usagers, mais aussi la très prochaine rentrée scolaire.

Le PSGR de Perrin

Bientôt, nous ne parlerons plus seulement du rond-point de Perrin, mais aussi du passage souterrain à gabarit réduit (PSGR) de Perrin !
Une première en Guadeloupe.
Cet ouvrage, long de 60 mètres, sera réservé aux véhicules légers. Il est prévu pour répondre aux besoins d'un trafic journalier de 25 000 véhicules.
passage souterrain à gabarit réduit (PSGR) de Perrin
©Région Guadeloupe
Sous-terrain de Perrin
©Bruno Pansiot-Villon


Un nouveau schéma de circulation

Lorsque le chantier sera achevé, le trafic Nord-Sud se fera via le sous-terrain.
L'anneau du giratoire sera réservé aux déplacements locaux, entre la section Boisripeaux et le futur quartier de Dothémare, qui naîtra autour du nouveau centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe (CHU).
Shéma de circulation
©Région Guadeloupe


Le moins de nuisances possible

L'ensemble du calendrier et des opérations du chantier a été pensé pour causer le moins de nuisances possible, tant aux usagers de la route, qu'au riverains.
Les étapes nécessitant une déviation, notamment, ont été réalisées de nuit ou le week-end.
Le nombre de voies nécessaires à une circulation fluide a été maintenu, grâce à des aménagements spécifiques.
Chantier vu du ciel
©Région Guadeloupe

Enfin il est à noter que, en ces temps de pandémie, les directives sanitaires, visant à protéger les ouvriers intervenant sur le chantier, ont été scrupuleusement appliquées. D'importants aménagements ont été faits. Des points d'eau pour le lavage des mains, des vestiaires adaptés et des écriteaux ont, par exemple, été installés.
 

Visite de chantier d'une délégation du Conseil Régional

Le président de la Région Guadeloupe n'en était pas à sa première visite de chantier, ce lundi 3 août 2020.
Le 19 mai dernier, Ary Chalus avait tenu à être présent, au moment où une des pelleteuses du chantier avait percé le dernier mur de terre, qui séparait  les deux côtés du tunnel, sous le rond-point de Perrin. Au fur et à mesure de l'avancée des travaux, le président Chalus ne manque pas de dire sa fierté :

La réalisation de ce PSGR témoigne du professionnalisme et de l’expertise des entreprises locales retenues par la collectivité et souligne les compétences des ouvriers des intervenants sur le chantier.

Ary Chalus, président de la région Guadeloupe


Ary Chalus, qui ne souhaite pas que les retards, accumulés à cause de la crise sanitaire, perturbent la prochaine rentrée scolaire :
©Guadeloupe La 1ère

Plusieurs entreprises interviennent. Elles assument soit l'enrobé, la sécurité ou encore l'éclairage de l'ouvrage.
Parmi les opérateurs impliqués, l'entreprise guadeloupéenne GTA, dirigée par José Gaddarkhan :
©Guadeloupe La 1ère

Claudio DIDOMENICO est chef de chantier de la partie enrobé isophonique
©Guadeloupe La 1ère

L'enveloppe globale, pour la réalisation de ce chantier du rond-point de Perrin, additionné à celui des bretelles d'accès du nouveau CHU, dans le respect des mesures sanitaires, s'élève à 12 millions d'euros.
Sous-terrain de Perrin - équipe autour d'Ary Chalus
Une partie de l'équipe du chantier, autour du président de la Région Guadeloupe, Ary Chalus ©Région Guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live