Chaudronnerie : l'exemple de Myriam Boubram avec les filles

éducation
Myriam Boubram
Myriam Boubram ©Mickaël Bastide
Une femme dans l'histoire... Elle s'appelle Myriam Boubram et c'est la première femme à décrocher le titre prestigieux de Meilleur ouvrier de France 2019 dans la catégorie soudure. En visite en Guadeloupe, elle échangera jusqu'à mercredi avec des élèves de l'académie pour évoquer son parcours.

L’une des plus grandes ambassadrices de la filière professionnelle est actuellement en Guadeloupe, Myriam Boubram, première femme meilleure ouvrier de France dans la catégorie soudure était en visite lundi matin au lycée Bertème Juminer du Lamentin.

Mais pour arriver à l'excellence et à la reconnaissance, il aura fallu de longues années de persévérance à Myriam Boubram.

L'enfant dyslexique au parcours chaotique est devenue une experte dans le domaine de la soudure. Loin de ce que son père avait envisagé pour elle.

Accepter mon choix parce que ce n'est pas toujours facile pour les parents d'accepter que leurs enfants veulent faire autre chose que de suivre peut-être un secteur général

Myriam Boubram

L’occasion d’évoquer son parcours exceptionnel et de présenter la réalisation qui lui a permis d’obtenir ce prix en 2019. Il s'agit d'un pylône téléphonique. Une pièce d’1m85 et d’environ 300 kg. Une pièce qu’elle a d’ailleurs offert à l’établissement professionnel. Le lycée Bertème Juminer prévoit des échanges avec elle jusqu'à mercredi.

A (re) voir le reportage de Laetitia Broulhet et de Mickaël Bastide

Son objectif : susciter des vocations car les métiers de la chaudronnerie sont des métiers porteurs en demande de main d'œuvre. 

A (re) voir l'interview de Myriam Boubram au micro de Christelle Théophile